Menu
S'identifier

Grève du 5 décembre : Les opérateurs de fret seront accompagnés par SNCF Réseau

Ferroviaire | publié le : 02.12.2019 | Dernière Mise à jour : 02.12.2019

Les entreprises ferroviaires ainsi que les opérateurs de fret de proximité redoutent les effets de la nouvelle grève à venir.

Crédit photo OC

SNCF Réseau a décidé de mettre en place un accompagnement spécifique pour la période de grève s’amorçant à partir du 5 décembre. Malgré ces mesures, les opérateurs de fret ferroviaires risquent fort de perdre une semaine d’activité à minima. 

Les participants à la récente neuvième journée Fret ferroviaire et OFP avaient émis des craintes quant à l’impact des grèves à venir à compter du 5 décembre. L’Association française du Rail (AFRA) vient de les confirmer en indiquant dans un communiqué de presse que "les nombreux mouvements sociaux en 2016 et 2018 ont démontré que 2 jours d’absence de trains de fret représentent pour les acteurs du secteur l’équivalent d’une semaine d’activité perdue." 

Pour autant, et comme il l’avait déjà fait au printemps 2018, le gestionnaire du réseau s’est pleinement engagé à limiter l’impact de ce nouveau mouvement social. SNCF Réseau a, en effet, mis en place un dispositif d’accompagnement comprenant un volet opérationnel pour les circulations et l’information et un volet neutralisation des mécanismes de pénalités en cas de sillons-jours modifiés ou supprimés.

SNCF prend des mesures d’accompagnement

Plus en détail, les opérateurs de fret, tout comme leurs homologues des voyageurs, pourront s’appuyer sur l’organisation suivante s’agissant du premier volet :

  •  mise en place d’une cellule d’appui technico-commerciale installée au Centre National des Opérations (CNO) à compter du 2  écembre après-midi,
  • tenue d’une téléconférence quotidienne en début d’après-midi qui s’accompagnera de la mise à disposition du ficher "viabilité du réseau" reprenant un état à J+1/J+2 de la tenue des postes.

Le second volet comporte, pour sa part, trois points :

  • neutralisation à compter du jeudi 21 novembre inclus le dispositif de l’Incitation Réciproque pour l’ensemble des sillons-jours modifiés ou supprimés, soit quatorze jours avant le premier jour du mouvement social,
  • renonciation à toute facturation à postériori de pénalités pour la période concernée par la grève, sur la plage horaire J-1 20 h à J + 1 8 h,
  • les suppressions effectuées en amont de la circulation prévue par les opérateurs de fret ne donneront pas lieu à la facture de la redevance de marché. Ainsi, SNCF Réseau se tiendra aux côtés des entreprises ferroviaires pour gérer au mieux leurs priorités et les circulations sur le réseau durant la période perturbée.

Ce n’est qu’à partir des dépôts de grève devant intervenir à partir du 3 décembre que l’intensité des perturbations sur le réseau pourra être appréhendée. Mais, cette nouvelle grève tombe assurément au plus mal alors même que de nouvelles liaisons devaient être lancées à la faveur de l’entrée en vigueur du nouveau service annuel dans la nuit du 14 au 15 décembre. Parmi celles-ci figuraient de nouveaux services combiné rail/route. La durée de leur report est, pour l’heure, inconnue.  

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format