Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : l’avenir de la ligne des Causses est consolidé

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 13.01.2020 | Dernière Mise à jour : 13.01.2020

Les BB 67400 montent les rames de coils à destination de l'usine Arcelor-Mittal de Saint-Chély-d'Apcher les lundis, mardis et jeudis.

Crédit photo OC

Les Régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes se sont alliées pour garantir la pérennité de la ligne ferroviaire Béziers-Neussargues. L’accord de financement conclu avec l’État porte sur un montant de 11,47 millions d’euros (M€).

Un temps menacée alors même qu’elle est électrifiée, la ligne à voie unique Béziers-Neussargues – dite ligne des Causses - n’est désormais plus à classer parmi les lignes en danger. Les Régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes ont, en effet, fait cause commune pour lui garantir un avenir à long terme.

Trois tranches de travaux

Cet engagement s’est traduit par la mise en place d’un accord de financement avec l’État pour garantir la réalisation des travaux. Ils portent sur un montant de 11,47 millions d’euros (M€) répartis à parts égales entre les trois intervenants. Ils viennent donc s’ajouter aux 3,5 M€ débloqués, là encore, en urgence pour la période 2018-2021. Ces travaux de la tranche 1 sont, à ce jour, bien avancés et devraient s’achever dans le courant de cette année.

Puis, ceux de la tranche 2 mobilisant les 11,47 M€ précités interviendront au cours de la période 2022-2024. Ils nécessiteront des interruptions temporaires ou des fermetures partielles de la ligne. La modification des plans de transport fret et voyageurs pour la période de travaux fera, comme à l’accoutumée, l’objet d’échanges entre SNCF mobilités, Arcelor-Mittal, les services de l’Etat, les Régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes et SNCF Réseau Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes. À l’issue de la tranche 2 dont les études et passations des marchés interviendront de fin 2020 à l’année suivante sera engagée une tranche 3. Engagée au-delà de 2024, elle mobilisera un investissement autrement plus conséquent. Son montant est, en effet, de 53,95 M€.

Trois dessertes hebdomadaires pour Arcelor-Mittal

Cette tranche 3 consolidera, tout comme les deux premières, l’exploitation fret de la ligne. Pour l’heure, ce sont trois dessertes hebdomadaires qui sont assurées entre le triage clermontois des Gravanches et l’usine Arcelor-Mittal de Saint-Chély-d’Apcher, en Lozère. Assurées en traction Diesel, elles acheminent des wagons chargés de coils (bobines d’acier). La ligne qui avait un temps été pressentie pour accueillir de nombreux trains de fret dans le cadre du plan de doublement du trafic fret ferroviaire (2000) est donc désormais sauvée. Ce dont se félicite Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région Occitanie en charge des mobilités et des infrastructures de transports. "La fermeture de la ligne des Causses était inenvisageable pour préserver la mobilité des habitants bien sûr, mais également l'environnement et l'économie de ce territoire. L'enjeu : cette fermeture aurait entraîné de façon certaine la mise sur les routes d'Occitanie et d'Auvergne-Rhône-Alpes de 140 camions supplémentaires par jour ou possiblement la délocalisation d'Arcelor-Mittal, et ses 370 emplois aujourd'hui à Saint-Chély d'Apcher. C'est pourquoi nous nous sommes attachés à trouver des solutions et avons obtenu l'engagement financier de l'État à la hauteur des deux Régions pour la réalisation des travaux nécessaires à la préservation de cette ligne pour le fret et le transport de voyageurs. C'est une belle bataille que nous venons de remporter, dans un effort collectif !".

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format