Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : l’alliance 4F satisfaite par les aides de l’Etat

Supply Chain Magazine | Ferroviaire | publié le : 03.12.2020 | Dernière Mise à jour : 03.12.2020

"Ces différentes mesures de sauvegarde des activités de fret ferroviaire sont saluées par la coalition qui demandait en juin une enveloppe annuelle de 200 M€", souligne l’alliance 4F.

Crédit photo Adobe Stock

Octroi de subventions au wagon isolé, augmentation de l’aide à la pince, diminution de moitié des péages ferroviaires et aides au démarrage des nouvelles autoroutes de fret ferroviaire... À l'occasion d'une journée de conférences organisée par l'association Objectif OFP, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux transports, a précisé les montants et natures des futures aides accordés par l'Etat à la filière ferroviaire. L'Alliance 4F, qui en représente les acteurs, s'est déclarée satisfaite.

Coalition d’acteurs de la filière du fret ferroviaire en France, l’Alliance 4F a salué la semaine dernière les mesures de soutien prises par le gouvernement dans le cadre de son projet de loi de finances 2021 et son plan de relance 2020-2024. Ces mesures ont été rappelées par Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux transports, lors d’une journée de conférences organisée virtuellement par l’association Objectif OFP (Opérateurs ferroviaires de proximité).

Au cours de cet évènement, le ministre a indiqué que plusieurs aides directes seront accordées l’an prochain aux opérateurs pour une enveloppe globale de 170 M€. Sont notamment au programme l’octroi de subventions au wagon isolé, une augmentation de l’aide à la pince, la diminution de moitié des péages ferroviaires et des aides au démarrage de trois nouvelles autoroutes de fret ferroviaire d’ici 2022 (Sète-Calais, Cherbourg-Hendaye et Barcelone-Perpignan-Rungis-Dunkerque/Anvers). "Ces différentes mesures de sauvegarde des activités de fret ferroviaire sont saluées par la coalition qui demandait en juin une enveloppe annuelle de 200 M€", souligne l’alliance 4F.

210 M€ accordés à SNCF Réseau

Autres mesures de soutien impliquant l’Etat, les investissements de moyen terme sur les outils de production : ils doivent s’élever à 1 Md€ sur la période 2021-2024, pour accompagner notamment la création/rénovation de terminaux de transport combiné, la rénovation/sauvegarde de lignes capillaires ou encore des travaux sur des ouvrages d’art pour favoriser le trafic des gabarits ferroviaires dits P400.

Concernant l’amélioration de la qualité de service, le ministre a fait savoir qu’une enveloppe de 210 M€ serait accordée à SNCF Réseau afin que le gestionnaire d’infrastructures puissent compenser des surcoûts de reprogrammation de travaux de maintenance destinés à favoriser le trafic fret. "Dans cette logique de garantie et d’amélioration de la qualité de service, le ministre a également demandé à SNCF Réseau de revenir sur sa décision de mettre fin aux d’accords-cadres pluriannuels concernant les sillons prioritaires demandés par les opérateurs", note l’alliance 4F. 

Auteur

  • Armindo Dias

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format