Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : Getlink et Cat lancent une nouvelle ligne pour le compte de Toyota

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 28.02.2022 | Dernière Mise à jour : 01.03.2022

Autre point fort de cette initiative : un report de 8 500 camions par an vers le rail, évitant ainsi l’émission de 8 000 tonnes de CO2.

Crédit photo Jacky Lannoy / Eurotunnel

Getlink et Cat viennent de lancer une nouvelle ligne ferroviaire reliant la Grande-Bretagne à la République tchèque via la France pour le compte de Toyota. Selon eux, à elle seule, cette liaison dope le fret transmanche de 15 % par rapport à 2021.

Getlink et le groupe Cat viennent d’annoncer le lancement d’un nouveau service de fret ferroviaire entre Totton, en Grande-Bretagne, et Kolin, en République tchèque, via Onnaing, en France, pour le compte de Toyota. Si  le contrat a été signé pour une durée de 6 ans, cette nouvelle liaison représente "une croissance du fret transmanche de + 15 %, à périmètre comparable, par rapport à l’année 2021", précisent Getlink et Cat dans un communiqué de presse.

Un report de 8 500 camions par an vers le rail

Autre point fort de cette initiative : un report de 8 500 camions par an vers le rail, évitant ainsi l’émission de 8 000 tonnes de CO2. "Nous cherchons à réduire progressivement les émissions de carbone au fil du temps, en améliorant les opérations avec des solutions innovantes et durables. Nous avons un plan ambitieux pour étendre notre utilisation du ferroviaire, ce qui apportera des avantages supplémentaires à nos clients, avec des délais de livraison réduits", souligne Jean-Christophe Deville, directeur Logistique Véhicules Toyota Motor Europe.

Le groupe Cat travaille de longue date avec Toyota, transportant jusqu’à 70 000 voitures par an, à raison de 6 fréquences hebdomadaires, soit 270 trains entre l’usine de Derby et celle de Valenciennes. "La mise en place de ce nouveau flux ferroviaire innovant réaffirme notre engagement dans des solutions logistiques à faible émission carbone, avec une solution durable qui permettra de faire croître le flux des véhicules entre le Royaume-Uni et le continent européen via le tunnel sous la Manche", assure Alejandro Forbes, directeur général du groupe Cat.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format