Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : CFF Cargo s’ouvre aux partenariats

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 28.01.2019 | Dernière Mise à jour : 28.01.2019

N° 1 du fret ferroviaire en Suisse, CFF Cargo transporte 25 % des marchandises dans ce pays. Cela correspond à un tonnage de 202 000 tonnes quotidiennes. 

Crédit photo Olivier Constant

CFF Cargo vient de devenir une société du groupe autonome. Cela ouvre la voie à une participation de tiers dès cette année. Ce partenaire minoritaire profitera d’une situation financière assainie liée, pour partie, à l’atteinte d’un équilibre des comptes pour la seconde année consécutive.

C’est un processus long de plusieurs années qui commence à aboutir en ce début d’année 2019. Initiée, en effet, depuis plus de quatre ans, cette démarche vise à la dissociation, par étapes, de CFF Cargo du groupe CFF (Chemins de fer fédéraux suisses), au cours de l’année 2019. Ce dernier rappelle que seul le statut de société du groupe permet à CFF Cargo d’être apte à un partenariat.

Un précédent avec SBB Cargo International

Réalisée sur le modèle de SBB Cargo International, cette opération pose les bases permettant de réaliser une participation de tiers dans le courant de cette année. Devenue société du groupe autonome, CFF Cargo pourra ainsi mettre en œuvre de manière plus simple la participation financière minoritaire annoncée. Le changement de statut n’entraînera aucun changement pour les unités opérationnelles telles que Production ou Asset Management.  

En prolongement du programme d’assainissement et de développement lancé en mars 2018, les suppressions d’emplois en découlant se feront, pour l’essentiel, par le biais des fluctuations naturelles. Mais CFF Cargo devra néanmoins recruter dans certains domaines tels que ceux de la manœuvre et la conduite des trains.

Un retour aux bénéfices plus rapide que prévu

Commentant les derniers résultats enregistrés, le groupe souligne "qu’après le revers de l’année 2017, le segment du fret ferroviaire a nettement mieux bouclé l’exercice 2018. CFF Cargo SA stabilise ainsi son résultat et l’améliore de façon notable, deux ans avant l’échéance fixée au départ. Le programme actuel d’assainissement et de développement porte ses fruits".

Le trafic par wagons complets systématique dans les espaces économiques présentant d’importants volumes de marchandises a connu une évolution positive et son chiffre d’affaires a légèrement progressé (+ 1,7 %) par rapport à l’année précédente. 

Le trafic par wagons complets isolés a en revanche connu un nouveau recul par rapport à l’exercice précédent (- 2,4 %), et reste fortement sous pression. Dans ce cadre, CFF Cargo examine en amont avec ses clients les alternatives possibles à une desserte quotidienne fixe.

Plusieurs acteurs déjà intéressés

Ce retour à marche forcée vers une situation saine est d’autant plus nécessaire dans le cadre de la préparation de l’arrivée d’un partenaire. Les entretiens et négociations approfondis avec les investisseurs intéressés commencent dès le premier trimestre 2019. L’appel à partenariat de CFF Cargo a d’ores et déjà suscité l’intérêt de plusieurs acteurs suisses et étrangers. 

La société va donc poursuivre ses efforts en visant également l’équilibre des comptes en 2019. Elle devra toutefois compenser la disparition des subventions, effective cette année.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format