Menu
S'identifier

DB Cargo décide une forte hausse-surprise de ses tarifs

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 21.11.2022 | Dernière Mise à jour : 24.11.2022

DB Cargo est sous le feu des critiques en raison de ses tarifs, notoirement insuffisants pour couvrir les coûts.

Crédit photo DB AG / Georg Wagner

La filiale de fret ferroviaire de Deutsche Bahn, DB Cargo vient d’augmenter ses prix. L'opérateur a par ailleurs commencé selon ces sources à appliquer le floater énergétique, c’est-à-dire que les augmentations des prix de l’énergie au-delà d’un certain seuil sont automatiquement répercutées sur les clients.

La filiale de fret férroviaire de Deutsche Bahn DB Cargo vient d’augmenter ses prix de 17 à 25 %, selon des clients de l’entreprise. DB Cargo a par ailleurs commencé selon ces sources à appliquer le floater énergétique, c’est-à-dire que les augmentations des prix de l’énergie au-delà d’un certain seuil sont automatiquement répercutées sur les clients.

Hausse des tarifs et piètre qualité du service font craindre une fuite des clients aux associations de défense du rail. Celles-ci estiment que DB Cargo semblerait s’accommoder d’un recul du trafic marchandises, dans un contexte de pénurie en ressources allant du matériel au personnel qualifié.

Sortir du rouge

Avec la hausse de ses tarifs, DB Cargo cherche visiblement à sortir du rouge. La société a terminé l’année 2021 sur une perte sèche de 351 millions d’euros. Sans les aides de l’Etat consenties à la société du fait de la pandémie (248 millions d’euros), et sans les subventions accordées par l’Etat par le biais des redevances pour l’utilisation des gares de triage (70 millions d’euros), le déficit aurait atteint 670 millions d’euros.

DB Cargo est sous le feu des critiques en raison de ses tarifs, notoirement insuffisants pour couvrir les coûts. Selon une étude de l’Agence fédérale du réseau, le fret ferroviaire réalise, en Allemagne, une perte opérationnelle moyenne de 2,29 euros par train-km parcouru par les marchandises. Mais là où les entreprises ferroviaires n’appartenant pas au réseau DB réalisent en moyenne un bénéfice de 18 ct par km, DB réalise une perte opérationnelle de 4,98 euros par train-km.

Une procédure d'infraction engagée

La gestion de ce déficit par l’Allemagne, qui fait porter les pertes par DB AG, suscite depuis des années les foudres de Bruxelles qui a engagé une procédure d’infraction contre Berlin, suite à une plainte déposée par une entreprise concurrente. La Commission examine ainsi si l’Allemagne soutient de manière illicite le fret ferroviaire de DB.

Plusieurs éléments pourraient ne pas être compatibles avec la législation européenne, comme la couverture des dettes de DB Cargo par sa maison mère DB AG depuis 2012, la fourniture par DB AG de services à des prix plus avantageux au groupe DB Cargo, et des prêts intragroupes là-aussi avantageux. DB Cargo conteste bénéficier d’une aide susceptible de fausser les règles de la concurrence.

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format