Menu
S'identifier

Crise de l’énergie : l'Association européenne du fret ferroviaire interpelle de nouveau les institutions

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 26.10.2022 | Dernière Mise à jour : 26.10.2022

Les 20 et 21 octobre, une réunion informelle du Conseil des ministres européens des transports s’est tenue pour discuter de la possibilité pour l’énergie de traction utilisée par les trains de marchandises d’être couverte par le règlement (UE) 2022/1854 relatif à une intervention d'urgence pour faire face aux prix élevés de l'énergie. 

Crédit photo Adobe Stock

L’Association européenne du fret ferroviaire (ERFA) interpelle de nouveau les instances européennes sur l’urgence d’un accompagnement des acteurs du secteur pour faire face à la crise énergétique actuelle.

Les 20 et 21 octobre, une réunion informelle du Conseil des ministres européens des transports s’est tenue pour discuter de la possibilité pour l’énergie de traction utilisée par les trains de marchandises d’être couverte par le règlement (UE) 2022/1854 relatif à une intervention d'urgence pour faire face aux prix élevés de l'énergie. Dans ce contexte, l’Association européenne du fret ferroviaire (ERFA) interpelle une fois de plus les instances européennes sur l’urgence d’accompagner les acteurs du secteur pour faire face à cette crise : "Le règlement (UE) 2022/1854 du Conseil récemment adopté sur le plafonnement des prix de l'énergie permet aux États membres d'utiliser les excédents de recettes résultant de l'application du plafonnement des revenus du marché pour financer des mesures de soutien aux clients finaux de l'électricité qui agissent dans l'intérêt supérieur de la société et l'économie".

Report des redevances d'accès

Autre piste pour compenser les hausses des prix de l’énergie : "la prorogation du règlement (UE) 2020/1429 concernant des mesures pour un marché ferroviaire durable compte tenu de la pandémie de COVID-19, ou des mesures alternatives, qui permettent aux États membres de supprimer, de réduire et de reporter les redevances d'accès aux voies jusqu'à la fin 2024", plaide l’ERFA.

Comparativement, l’organisation chiffre à 70 % l’augmentation du prix des carburants utilisés par les camions longue distance et entre 300 et 1 000 %, selon les États, celle des prix de l’électricité utilisée dans le fret ferroviaire. "Le transport ferroviaire est l'un des plus gros consommateurs d'électricité en Europe et se montre particulièrement exposé à la hausse des prix de l'électricité par rapport aux autres modes de transport", assure l’ERFA.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format