Menu
S'identifier

L'Association européenne du fret ferroviaire réclame un plafonnement des prix de l’énergie

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 09.09.2022 | Dernière Mise à jour : 09.09.2022

Face à l’augmentation sensible des prix de l’énergie, l’Association européenne du fret ferroviaire tire la sonnette d’alarme sur la santé des entreprises du secteur.

Crédit photo SNCF

L'Association européenne du fret ferroviaire (ERFA) s’inquiète de la situation des entreprises de fret ferroviaire face à l’envolée des prix de l’énergie observés ces derniers mois. Elle craint de fortes répercussions sur le marché et réclame le plafonnement des prix au niveau européen.

Face à l’augmentation sensible des prix de l’énergie observée ces derniers mois, l’Association européenne du fret ferroviaire (ERFA) tire la sonnette d’alarme sur la santé des entreprises du secteur. "Au cours des semaines et des mois à venir, les entreprises de fret ferroviaire qui n'ont pas acheté suffisamment d'énergie pour 2022 et 2023 devront s'approvisionner en énergie pour poursuivre leurs activités. Dans certains États membres, les prix de l'énergie ont été multipliés par dix au cours des derniers mois", dénonce l’ERFA dans un communiqué de presse.

Des entreprises fragilisées

Sa crainte : voir le marché du fret ferroviaire se désorganiser. D’abord avec le risque de voir les sociétés de la branche quitter le marché ou pire faire faillite puisqu’elles ne pourront plus absorber ces hausses de coûts.

D’autant qu’"il existe encore des États membres où les entreprises ferroviaires ne peuvent même pas accéder directement au marché de l'énergie et dépendent totalement des décisions d'achat des gestionnaires de l'infrastructure et de leur mécanisme de répercussion des coûts", rappelle l’ERFA.

Un plafonnement pour les secteurs stratégiques

Puis, le secteur pourrait être confronter à une tendance à la consolidation. En effet, "les opérateurs historiques ont un accès plus favorable au financement via des organisations holding ou des conditions d'achat direct auprès des fournisseurs d'énergie holding historiques."

Enfin, bon nombre d’opérateurs pourraient également répercuter ces hausses en augmentant les prix facturés à leurs clients. "A court terme, il est donc nécessaire que la Commission européenne et les États membres prennent des mesures pour plafonner les prix de l'énergie pour des secteurs stratégiquement importants tels que le fret ferroviaire. Sur le plus long terme, il sera nécessaire de trouver un mécanisme durable de tarification de l'énergie pour le fret ferroviaire", assure l’ERFA.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format