Menu
S'identifier

Bourse ferroviaire régionale de Strasbourg : l'amorce d'un retour au rail ?

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 20.05.2019 | Dernière Mise à jour : 20.05.2019

Sans doute le phénomène d’étiage du Rhin observé durant six mois en 2018 a-t-il contribué au changement de paradigme en faveur du transport ferroviaire. 

Crédit photo DR

La quatrième édition de la Bourse ferroviaire régionale a réuni un nombre record de participants le 15 mai 2019 à Strasbourg. Certains chargeurs ont à cette occasion semblé vouloir amorcer un retour au rail. 

Organisée par le Groupement des usagers des ports de Strasbourg (Gup) et l’Association des chargeurs et utilisateurs de transports en Alsace (Acuta) en partenariat avec le Port de Strasbourg, la nouvelle édition de la Bourse ferroviaire régionale a confirmé tout l’intérêt des professionnels du secteur des transports pour un recours accru au rail. Sans doute le phénomène d’étiage du Rhin observé durant six mois en 2018 a-t-il contribué à ce changement de paradigme en faveur du transport ferroviaire. 

Marges de croissance importantes

Les marges de croissance sont d’ailleurs importantes si l’on se réfère aux trafics recensés sur le port l’année passée : 8 millions de tonnes pour le fluvial et 1,3 million de tonnes pour le rail. 

Les participants à la journée, et en particulier les chargeurs en nombre croissant, sont donc venus s’informer des derniers développements du fret ferroviaire. L’un d’entre eux est directement lié à la Route de la Soie, dont le développement reste encore timide en France. L’intervention de Ling Jun, Consul général de la République populaire de Chine à Strasbourg, pourrait à ce titre constituer l’un des prémices d’une extension potentielle d’un de ces services au départ du port de Duisbourg. L’un de ses représentants était en effet présent le 15 mai. Cette nouvelle desserte pourrait ainsi compléter le réseau de transport combiné existant au départ de Strasbourg. Grâce à la récente ouverture de la ligne vers Marseille via Gevrey (près de Dijon), le réseau comporte désormais trois lignes, dont les deux reliant la capitale régionale aux ports d’Anvers et de Rotterdam. 

Les professionnels du secteur ont également pu appréhender durant cette journée les dernières innovations présentées par Fret SNCF. Parmi ces dernières, celles liées à la digitalisation figuraient parmi les plus attendues car la route conserve sur ce plan une longueur d’avance. 

Augmentation de capacité à venir

Au-delà de l’enjeu écologique, les chargeurs étaient donc enclins à voir dans quelles conditions ils pourraient revenir au rail. Nul doute que l’exposé de Dominique Denormandie, président du GNTC, sur les complémentarités existant entre le rail et la route grâce au transport combiné les a convaincus de la pertinence d’un éventuel report modal. 

Surtout, et au-delà de la mise en place de nouvelles liaisons ferroviaires comme nous l’avons vu plus haut, c’est également le développement des installations ferroviaires portuaires qui pourraient convaincre les chargeurs d’amorcer le retour au rail. Dans son intervention, Frédéric Doisy, directeur général délégué du Port autonome de Strasbourg, a détaillé en effet la stratégie ferroviaire du port. Elle comprend une augmentation de la capacité des installations (réseau de 105 km de voies), passant notamment par une extension de certaines voies. 

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format