Menu
S'identifier

Filières Pêche et Fruit & Légumes

La grande distribution joue la carte de la solidarité

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 24.03.2020 | Dernière Mise à jour : 24.03.2020

Suite à la décision gouvernementale annoncée hier de fermer les marchés, couverts ou non (sauf dérogation à l’initiative des maires), les producteurs de fruits et de légumes frais ainsi que la filière pêche, qui sont déjà fortement impactés depuis plus d’une semaine par la fermeture des restaurants et cantines scolaires, se retrouvent en très grande difficulté pour continuer à écouler leurs productions. Sur France Info ce matin, le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a lancé un appel à tous les grands distributeurs, « exemplaires depuis le début de cette crise », à s’approvisionner plus que jamais en produits français. « Achetez du lait, des fruits, des légumes, de la viande, du poisson de façon à ce que les agriculteurs ne soient pas pénalisés par cette décision » a-t-il déclaré. Carrefour et Intermarché n’ont pas attendu cet appel pour annoncer de bonne heure par communiqué leurs mobilisations respectives. Pour soutenir la filière de la pêche française, Carrefour s’engage auprès de plusieurs mareyeurs, dont le groupe Océalliance, sur des volumes et sur des prix, en leur garantissant les prix d’avant crise sur une dizaine d’espèces majeures dont le maquereau, la sardine, la julienne ou le merlan. L’enseigne précise par ailleurs qu’elle conservera tant qu’elle le peut dans ses magasins les rayons traditionnels ouverts (dont le rayon poissonnerie) et que si certains supermarchés ou hypermarchés étaient contraints de les fermer, elle s’engagerait à conditionner les morceaux de poissons frais pour les vendre au rayon libre-service. De son côté, Intermarché annonce la mise en place d’un plan média national d’envergure pour sensibiliser les Français aux problématiques des maraîchers et des pêcheurs français et les inciter notamment à consommer plus de fraises et d’asperges françaises, ainsi que du poisson frais. « Avec cette initiative, nous souhaitons expliquer au plus grand nombre l’importance d’acheter des denrées alimentaires issues de filières agricoles françaises. Par ce geste, les consommateurs aident les producteurs. Et, par la même occasion, consomment des produits sains, savoureux et de qualité » a déclaré Thierry Cotillard, le président des enseignes Intermarché et Netto. JLR

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Monoprix démarre son site alimentaire automatisé par Ocado

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format