Menu
S'identifier

Intralogistique

Argile du Velay adopte la solution de stockage semi-automatique de Still

Supply Chain Magazine | Dossiers supply chain | publié le : 07.11.2019 | Dernière Mise à jour : 07.11.2019

Chez Argile du Velay, la solution Pallet Shuttle de Still est composée d’une structure de 21 travées de 17 emplacements sur 3 niveaux desservis par 3 navettes.

Crédit photo Still

Afin d’optimiser et sécuriser les opérations de stockage de son entrepôt de Saint-Paulien en Haute-Loire (1 400 m2 avec une capacité de 2 400 palettes), l’extracteur/transformateur Argile du Velay l’a doté de la solution de stockage semi-automatique Pallet Shuttle du groupe Still. Composée d’une structure de 21 travées de 17 emplacements sur 3 niveaux desservis par 3 navettes, elle a permis de supprimer toutes les interventions de chariots dans les allées. Avant son déploiement il y a quelques mois, les palettes de 1,1 tonne étaient gerbées sur 3 niveaux après avoir été regroupées par travées de 17 à 18 unités ou en îlots, avec impossibilité de mélanger les références (contrainte du stockage de masse). « Nous perdions rapidement de la place au sol et en hauteur, notamment lors de la mise en stock des productions de petites séries », témoigne Philippe Ronze, le directeur du site. Ce mode de fonctionnement provoquait en outre des risques d’instabilité et de dégradation de produits suite à l’écrasement ou au déchirement de sacs. Autant d’inconvénients supprimés avec la solution Pallet Shuttle : les palettes sont désormais déposées à l’entrée des travées et entraînées par une navette motorisée jusqu’à leur point de dépose, sans nécessiter l’entrée d’un chariot dans le rayonnage et en compactant au maximum les palettes. « Cela nous permet également d’avoir une bien meilleure connaissance de l’organisation de notre stock. La solution pourrait être étendue au reste de l’entrepôt, note Emmanuel Bernard, Pdg d’Argile du Velay. Il s’agit peut-être d’un premier pas vers une automatisation plus sophistiquée qui pourrait, à l’avenir, se traduire par l’intégration d’un WMS, la mise en place d’un système de codes-barres dans les allées et, pourquoi pas, le couplage de la solution avec un chariot automatique dédié au chargement/déchargement des palettes sur les navettes. » AD

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Armindo Dias

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

GSE vise 80 000 m² aux portes du Médoc

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Silveo en passe d’intégrer Accenture Industry X.0

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Une demande toujours vigoureuse, positive CBRE

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format