Menu
S'identifier

Fret aérien : l’aéroport de Leipzig prend une nouvelle envergure

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 01.10.2019 | Dernière Mise à jour : 01.10.2019

DHL est le plus important opérateur de l'aéroport de Leipzig.

Crédit photo Olivier Constant

Le lancement d’un projet majeur d’extension des installations couplé au renforcement des opérations de DHL et de Volga Dnepr Group vont sensiblement renforcer l’importance de l’aéroport de Leipzig au cours des prochaines années.

La hausse très limitée des tonnages accueillis au cours du premier semestre 2019 (+ 0,5 % à 609 644 ​​​​​​​tonnes) pourrait bien ne constituer qu’une courte pause dans l’envol des tonnages de l’aéroport de Leipzig. La plateforme allemande vient en effet de lancer un programme majeur d’investissements d’un montant de 500 ​​​​​​​millions d’euros pour faire face aux besoins de développement des cinquante compagnies aériennes cargo qui le fréquentent régulièrement. Ce plan prévoit, en particulier, la création d’un second "Cargo City" dans la partie Nord de l’aéroport. Il associera à la fois de nouveaux parkings avions, des bâtiments fret ainsi que des surfaces de bureaux. Il sera achevé au cours des prochaines années.

DHL a pour sa part annoncé l’extension de son hub, jusqu’à 36 positions avions supplémentaires étant ajoutées aux 60 existantes.

Capitaliser sur l’accord avec Volga-Dnepr Group 

Leipzig va également pouvoir capitaliser sur l’accord récemment conclu (MoU) avec Volga-Dnepr Group. Ce dernier va faire de la plateforme un hub de fret multimodal servant aussi bien les opérations régulières que charter du groupe. Ainsi, le nombre de vols assurés à l’aide de Boeing tout cargo gros-porteurs par les compagnies AirBridgeCargo Airlines et Volga-Dnepr Airlines pourrait monter jusqu’à vingt par semaine à partir de la fin de l’année 2021 pour ensuite graduellement atteindre la cinquantaine à l’horizon 2030.

Cet accord de coopération entre les deux parties s’accompagnera de la création de 500 ​​​​​​​nouveaux emplois. Il complète ainsi celui conclu à l’été ​​​​​​​2018 avec l’aéroport belge de Liège. Là encore, il se concrétisera par une augmentation drastique du nombre de vols hebdomadaires (de 6 à 30 à moyen terme) et par un apport potentiel de 300 ​​​​​​​000 ​​​​​​​t de fret annuelles supplémentaires à terme.

Une bonne carte à jouer

Tous ces nouveaux développements vont conforter la cinquième place de la plateforme au classement des plus grands aéroports de fret européens. Leipzig est, pour l’heure, derrière Francfort, Paris-CDG, Londres-Heathrow et Amsterdam-Schipol. Son trafic a porté sur 1 ​​​​​​​221 ​​​​​​​429 ​​​​​​​t en 2018. Cela représentait une croissance de 7,3 ​​​​​​​​​​​​​​% par rapport à 2017.

À l’instar de Liège, Leipzig profite incontestablement de son positionnement au cœur de l’Europe pour apporter une réponse aux transporteurs aériens qui ne souhaitent pas connaître de goulets d’étranglement dans leur développement. Avec des contraintes opérationnelles autrement moins fortes que dans les hubs principaux européens (pas de couvre-feu, par exemple), Leipzig a donc une bonne carte à jouer pour apporter les capacités supplémentaires dont ont besoin les opérateurs aériens pour notamment faire face au boom de l’e-commerce.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format