Menu
S'identifier

Fret aérien 2019 : Paris-CDG gagne trois places au classement mondial 

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 01.06.2020 | Dernière Mise à jour : 01.06.2020

L'aéroport américain de Baltimore a largement dépassé le cap des 200 000 tonnes de fret en 2019.

Crédit photo Olivier Constant

L’aéroport de Paris-Charles de Gaulle a réalisé une solide année 2019. A 1 800 tonnes près, il intégrait même le top 10 des principaux aéroports mondiaux pour l’importance de son trafic fret et poste. 

L’Asie continue de tenir le haut du pavé au plan de l’importance de ses aéroports fret et poste. Parmi les dix premières plateformes figurant au classement 2019, cinq d’entre elles font partie de ce continent. 

Paris-CDG au onzième rang mondial

Mais l’année passée leur a été hautement défavorable quant aux niveaux de trafic, ces derniers s’étant tous inscrits en rouge. Cela n’a pas empêché Hong Kong de maintenir haut la main son rang de numéro mondial avec un trafic de 4 809 485 tonnes. La baisse a, néanmoins, été de 6,1 %. Derrière Memphis avec un trafic en recul de 3,3 % à 4 322 740 tonnes figure Shanghai qui baisse de 3,6 % à 3 634 230 tonnes. Gagnant trois places en 2019, l’aéroport américain de Louisville a, pour sa part, bénéficié des bons résultats de l’expressiste UPS pour terminer l’année à 2 790 109 tonnes, en croissance de 6,4 %. 

À l’exception de Doha (+ 0,8 % à 2 215 804 tonnes), toutes les autres plateformes du Top 10 ont subi des baisses, la plus importante étant Tokyo-Narita à - 6,9 % et 2 104 063 tonnes. Il s’en est donc fallu de 1 796 tonnes seulement pour que Paris-Charles de Gaulle s’empare de la dixième place mondiale. Avec un recul contenu de 2,5 %, le premier aéroport fret européen a donc progressé de trois places au classement mondial l’année passée. 

Le recul s’amplifie au premier trimestre 2020

Au-delà des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis expliquant, pour partie, la baisse du trafic constatée en 2019, la crise du COVID-19 a eu un impact certain sur le niveau de trafic observé au cours du premier trimestre 2020. Mais les baisses de trafic sont autrement moins importantes que celles enregistrées dans le trafic passagers. 

Hong Kong a continué de régresser, la baisse ayant été de 10,9 % à 988 000 tonnes. Tant et si bien que le hub de FedEX à Memphis s’est emparé de la première place mondiale au détriment de son homologue asiatique avec un trafic de 1 030 854 tonnes. Cela représente, néanmoins, une baisse de 6,8 % d’une année sur l’autre. 

Shanghai recule de son côté de 7,6 % tandis que Louisville est dans le vert de 2,2 % à 628 942 tonnes. L’aéroport coréen de Séoul Incheon profite donc de ce trimestre pour devenir… provisoirement le quatrième aéroport mondial. Au contraire de Dubai qui chute de 14,3 %, Doha profite de la montée en puissance de Qatar Airways pour progresser de 4,4 % à 537 712 tonnes. 

Une telle embellie n’a pas concerné Paris-Charles de Gaulle. La plateforme parisienne a reculé de 15,3 % à 398 703 tonnes. Ses poursuivants en profitent donc pour regagner des places tels que Miami (- 6,2 % à 490 760 tonnes), Singapour (- 7,8 % à 462 900 tonnes) et Francfort (- 11,8 % à 457 556 tonnes). Les prochains trimestres permettront, in fine, de mieux appréhender la résistance des économies mondiales, et par là-même de leurs aéroports, face aux conséquences de la pandémie actuelle. 

Auteur

  • Olivier Constant   

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format