Menu
S'identifier

Air Canada voit son revenu fret progresser en 2018

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 26.02.2019 | Dernière Mise à jour : 26.02.2019

Ce sont essentiellement les lignes transpacifiques, dont le chiffre d’affaires fret atteint 325 MCAD (217 M€), et les lignes transatlantiques, qui ont réalisé 278 MCAD (185 M€) de revenus, qui ont tiré l’activité l’an dernier.

Crédit photo Air Canada

Air Canada vient de publier ses résultats financiers annuels portant sur 2018. Un exercice notamment marqué par une hausse de son chiffre d’affaires fret.

"Nos résultats prouvent la résilience de notre modèle d’entreprise, en plus de confirmer qu’Air Canada s’est résolument engagée dans la voie de la rentabilité à long terme", a analysé Calin Rovinescu, président d’Air Canada, dans un communiqué de presse présentant les résultats financiers du groupe pour 2018. Avec un bénéfice d’exploitation en baisse de 14,5 %, une perte nette qui recule de plus de 91 %, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 11 %, à 18 milliards de dollars canadiens (12 milliards d’euros) en 2018.

Hausse des revenus fret

Si la branche passagers y est pour beaucoup dans cette évolution, le fret progresse lui aussi de 13 %, avec 803 MCAD (537 M€) en 2018, contre 708 MCAD (473 M€) en 2017. Ce sont essentiellement les lignes transpacifiques, dont le chiffre d’affaires fret atteint 325 MCAD (217 M€), et les lignes transatlantiques, qui ont réalisé 278 MCAD (185 M€) de revenus, qui ont tiré l’activité l’an dernier. De leur côté, les lignes intérieures ont avoisiné 95 MCAD (63 M€) et les lignes transfrontalières 43 MCAD (28,7 M€). Les vols ayant leurs points de départ et de destination principalement en Amérique centrale et du sud, dans les Antilles et au Mexique ont représenté 62 MCAD (41,4 M€).

Un poste gazole en augmentation

Si les charges d’exploitation sont globalement passées de 14,8 MdCAD (9,9 Md€) en 2017 à 16,8 MdCAD (11,2 Md€) en 2018 (+ 14 %), le poste carburant pèse de plus en plus lourd, avec une progression de 36 % d’un exercice à l’autre. Un poste qui a fait polémique puisqu'en 2010, la Commission européenne, le ministère de la Justice des États-Unis et le Bureau de la concurrence du Canada avaient soupçonné une entente sur la surtaxe carburant d’un certain nombre de transporteurs, dont Air Canada. À l'issue de plus de 7 ans de procédure, "les enquêtes menées par le ministère de la Justice des États-Unis et le Bureau de la concurrence du Canada ont pris fin sans qu’aucune procédure ne soit intentée contre Air Canada", indique le transporteur dans son rapport financier annuel.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format