Menu

INTERVIEW – Diana Diziain, Afilog : Les Assises de la mobilité, "Un mode projet commando mais agile et stimulant"

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 28.09.2017 | Dernière Mise à jour : 28.09.2017

Diana Diziain, directrice déléguée d’Afilog.

Crédit photo DR

Auteur

  • Eloïse Leydier

Consacrées au transport de voyageurs et à la logistique de proximité, les Assises de la Mobilité, lancées le 19 septembre, ont exclu de prime abord le transport de marchandises hors la ville. Mais lors de son discours d’ouverture aux Assises, le Premier ministre Édouard Philippe en a quant à lui beaucoup parlé… Un flou artistique avec lequel les acteurs du secteur comptent bien composer. Entretien avec Diana Diziain, directrice déléguée d’Afilog.

Supply Chain Magazine : Les Assises de la Mobilité ont été lancées le 19 septembre, une concertation entre tous les acteurs, professionnels et citoyens, qui va durer 3 mois. Le transport de marchandises semble en avoir été exclu, et le sujet de la logistique de proximité intégré au dernier moment… Vous avez participé à aux Assises. Quel a été votre sentiment au cours de cette première journée d’échanges ?

Diana Diziain : On peut s’étonner en effet que seule la logistique de proximité fasse partie de la concertation… Il est vrai également que nous avons eu l’impression que même ce sujet avait été intégré à la dernière minute dans la mesure où il n’a pas fait l’objet de groupe dédié ni de messages politiques dédiés lors des discours et tables rondes des Assises. Tout va très vite et avec des méthodes et idées nouvelles, c’est déstabilisant mais aussi enthousiasmant. Ce mode projet "commando", agile et stimulant peut, s’il est bien mené, fonctionner mieux que des démarches davantage architecturées et inscrites dans la durée.

Nous avons cette fois, et ce n’est pas coutume,  une visibilité sur le produit fini, sur l’atterrissage opérationnel des Assises : une loi d’orientation qui devra être votée début 2018, avec par la suite des décrets d’application concrets. A nous, associations et fédérations, de saisir l’opportunité de ce cadre de concertation souple et ouvert pour compenser l’absence apparente de sujets transport et logistique lors de ces Assises.

Nous devons faire des propositions concrètes, réalistes et aux contours clairs. Le discours du Premier ministre, Edouard Philippe, lors de l’ouverture, comportait déjà beaucoup d’éléments sur lesquels nous allons pouvoir nous appuyer telle que la mobilité servicielle, permettant de dégager du temps pour le travail, les amis, les loisirs, la famille. On peut gagner du temps en se faisant livrer efficacement comme en se déplaçant plus aisément. C’est une composante de la qualité de vie et de l’attractivité de nos territoires.

J’ai le sentiment que la "sincérisation des engagements" évoquée par le Premier ministre a franchi déjà une première étape avec l’annonce que certains projets ne seront pas financés. Nous entrons dans une époque d’investissements dans l’optimisation des capacités des réseaux existants, à portée de main grâce aux outils numériques. Annoncée par le Premier ministre, la préoccupation de robustesse des infrastructures existantes, prévalant à celle de construire toujours plus est aussi une ligne politique nouvelle inspirante.

S. C. M. : Quel va être le calendrier ?

D. D. : L’échéance étant la loi d’orientation des mobilités que la ministre chargée des Transports Elisabeth Borne présentera au début de l’année 2018, nous avons peu de temps, pour produire des documents de fond.

A la demande de notre partenaire ATEC-ITS* par exemple, Afilog pilote la rédaction d’un cadre stratégique sur la logistique urbaine, à remettre au COSTRAT copiloté par la DGIPM (Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) et la DGE (Direction Générale des Entreprises). Ce document pourra servir aux 6 groupes de travail annoncés lors des Assises (voir ci-dessous). Ainsi la mobilité des marchandises trouvera une place dans les propositions aux côtés de la mobilité des personnes. Ce n’est peut-être pas plus mal que, pour une fois, elle ne soit pas un bloc isolé du reste. 


S. C. M. : Les Assises de la mobilité sonnent-elles alors le glas de France Logistique 2025 ?

D. D. : Difficile à dire pour l’instant… Mais en tout cas, nous ne sommes plus sollicités sur ce sujet, alors que l’on nous demande de produire des propositions dans un cadre renouvelé. Et il faut bien reconnaître que l’atterrissage opérationnel de France Logistique 2025 commençait à traîner en longueur… ces Assises pourraient bien être un coup d’accélérateur. Il en est de même pour le Comité de Filière ou encore l’Observatoire de la Logistique, les deux en phase de préfiguration depuis plus d’un an.


S. C. M. : Vous ressentez aujourd’hui plus d’inquiétude ou d’optimisme par rapport aux travaux engagés lors des Assises de la Mobilité ?

D. D. : Je suis plutôt confiante. La démarche est enthousiasmante, stimulante et agile. Je crois aussi à l’innovation frugale avec plus d’investissements dans le soft que dans le hard des infrastructures et des solutions tournées vers l’humain. Certes nous pouvons toujours regretter l’absence de délégué ministériel dédié aux transports et à la logistique, mais je suis également rassurée par la présence dans la lettre de mission du premier Ministre à Elisabeth Borne de ces sujets. Sur les 5 grands thèmes qui y figurent, on retrouve en effet "Vous veillerez à soutenir les filières logistiques et industrielles. Vous veillerez à rassembler partout les acteurs qui ont intérêt à agir de concert afin de faire jouer les synergies et de renforcer le rayonnement des acteurs français à l’international. Vous chercherez à renforcer la compétitivité de la logistique française"…. Cela veut bien dire que ce n’est pas tombé aux oubliettes !

*association loi de 1901, qui a pour vocation de rassembler les acteurs des transports terrestres. Son domaine d’activité est celui de l’exploitation durable des systèmes de transports terrestres, urbains et interurbains, de voyageurs et de marchandises

 

Les 6 thèmes des Assises de la Mobilité

  • Environnement
  • Numérique
  • Fractures sociales et territoriales
  • Intermodalité
  • Sécurité et sûreté
  • Gouvernance et financement

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format