Menu

Fret ferroviaire

Régiorail Sud de France densifie sa présence dans le Sud-Ouest

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 27.11.2015 | Dernière Mise à jour : 28.04.2017

Image

Un nouveau trafic de transport de caisses mobiles entre la plateforme de transport combiné de Niort Terminal, les chantiers de Fos-sur-Mer et Perpignan-Saint-Charles débutera en décembre 2015.

Crédit photo © Olivier Constant

Auteur

  • Olivier Constant

L'OFP Régiorail Languedoc-Roussillon change de nom et devient Régiorail Sud de France. Ce changement d'appellation illustre ses ambitions dans le Sud-Ouest.

Ne l'appelez plus Régiorail Languedoc-Roussillon ! Le plus ancien opérateur ferroviaire de proximité (OFP) a, en effet, encore changé de nom pour devenir Régiorail Sud de France. "Notre société s'adapte, ainsi, au nouveau découpage régional. Nous débordions déjà largement du seul périmètre de la Région Languedoc-Roussillon, notre vocation étant désormais de desservir tout le Sud-Ouest et d'assurer les relations interrégionales vers nos hubs de Rivesaltes et Fos-Cossouls", explique Alexandre Gallo, directeur général de Régiorail France.

Autour d'une desserte bihebdomadaire Fos-Cossouls-Rivesaltes-Saint-Jory, Régiorail Sud de France va greffer une troisième fréquence sur la même triangulaire à compter du 13 décembre 2015. C'est à cette date que débutera le nouveau trafic de transport de caisses mobiles entre la nouvelle plateforme de transport combiné de Niort Terminal et les chantiers de Fos-sur-Mer et Perpignan-Saint-Charles. Le dégroupage des convois transportant jusqu'à 25 caisses mobiles de grandes dimensions ainsi que des wagons conventionnels sera effectué à Rivesaltes.

Conclu avec Modal Ouest, ce contrat a une durée d'un an pour commencer. Il inclut la fourniture des wagons plats servant à transporter les caisses mobiles.


Concurrence à venir

Sans devenir un hub pour autant, l'ancien triage toulousain de Saint-Jory constitue la pierre angulaire du futur développement que souhaite réaliser l'opérateur dans le Sud-Ouest. Même s'il reste très discret quant à sa stratégie d'extension, Alexandre Gallo tient à souligner : "Nous ne voulons pas être en concurrence avec Fret SNCF. Nous essayons plutôt de nous différencier en desservant des chantiers où les autres ne vont pas ou qui ne bénéficient plus d'une desserte ferroviaire".

Et sur ce plan ce ne sont pas les trafics qui vont manquer tant les potentialités en matière de transport de granulats ou de céréales sont importantes. Régiorail Sud de France pourrait, sur ce dernier point, répondre aux attentes de la CCI du Lot-et-Garonne qui souhaite promouvoir le transport de fret sur la ligne Agen-Auch. Mais ce dossier est également regardé de près par le nouvel OFP Sud-Ouest dont le début d'exploitation serait imminent.

Pressentie un moment pour desservir également ce vaste territoire, Agénia ne semblerait plus être dans la course à présent.


Moyens renforcés

Pour faire face aux développements des trafics qui comprennent également trois allers-retours de transport combiné entre Perpignan-Saint-Charles et Fos-Cossouls depuis le 1er août 2015, Régiorail Sud de France va de nouveau accroître ses moyens de production. La flotte de locomotives va ainsi passer à 8 unités, dont deux de type électrique. Les effectifs en personnel seront parallèlement augmentés, pour atteindre 26 personnes au cours du premier trimestre 2016.

C'est au cours de cette même année – la sixième depuis le démarrage de ses premiers trafics – que l'opérateur dépassera le cap des 500 000 tonnes transportées. De 460 000 tonnes en 2015, le trafic devrait en effet atteindre 530 000 tonnes en 2016.

Régiorail Sud de France constitue une des six entités de la structure de tête Régiorail France formée durant l'été 2015. Comptant également déjà dans ses rangs Régiorail Lorraine, Régiorail Provence, Régiorail Rhône-Alpes (en instance de démarrage), Régiorail Champagne-Ardenne et CFR Morvan (participation majoritaire), cette structure a en charge les entités certifiées pour la maintenance (ECM), la location des locomotives et les audits et contrôles. C'est elle qui détient également le certificat de sécurité pour tous les OFP la composant à l'exception, toutefois, de CFR Morvan.

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format