Menu

Fret ferroviaire : lancement des travaux de la ligne Serqueux-Gisors

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 29.11.2017 | Dernière Mise à jour : 29.11.2017

La modernisation de la ligne Serqueux-Gisors doit permettre de "développer un itinéraire fret performant pour la desserte ferroviaire du port du Havre et du port de Rouen".

Crédit photo DR

La modernisation de la ligne ferroviaire Serqueux-Gisors entre enfin en phase de réalisation. Cette ligne, dont la remise en service commercial est prévue mi-2020, doit permettre une amélioration de la desserte ferroviaire des ports du Havre et de Rouen.

Réclamée depuis des années par les professionnels du transport de Normandie, la modernisation de la ligne ferroviaire entre Serqueux et Gisors entre enfin en phase de réalisation, un an après la déclaration d'utilité publique. Les travaux viennent de démarrer et s'achèveront à l'été 2020. Ils nécessiteront une fermeture de la ligne aux circulations ferroviaires à partir du 11 décembre 2017.

Selon SNCF Réseau, cette modernisation doit permettre de "développer un itinéraire fret performant pour la desserte ferroviaire du port du Havre et du port de Rouen", afin d'améliorer la compétitivité de la place portuaire normande. Elle doit aussi aboutir à réduire l'impact environnemental du transport de marchandises en offrant une alternative efficace à la circulation des poids lourds.

Un itinéraire alternatif à l'axe historique

Les travaux consistent principalement à électrifier la ligne, moderniser les systèmes de signalisation et de communications et créer un raccordement ferroviaire à Serqueux, afin de relier les axes Gisors-Serqueux et Rouen-Amiens. Ils permettront "d'augmenter les capacités du réseau ferroviaire en proposant un itinéraire alternatif de fret à l'axe historique via Rouen et Mantes-la-Jolie", précise SNCF Réseau dans un communiqué. Cette nouvelle liaison ferroviaire fret via Serqueux et Gisors "bénéficiera également au port de Rouen qui profitera d'une capacité supplémentaire sur l'itinéraire historique Paris-Rouen", ajoute le gestionnaire d'infrastructure.

25 trains par jour à l'issue des travaux

À l'issue des travaux, la ligne pourra accueillir 25 trains de fret par jour (12 dans un sens et 13 dans l'autre), d'une longueur de 500 à 750 mètres. Un volume qui, selon les estimations, devrait permettre de couvrir les besoins du port du Havre jusqu'en 2025. Les trains pourront circuler à 100 km/h, sauf au niveau du raccordement de Serqueux (60 km/h).

Le montant total des travaux s'élève à 246 M€. Un montant financé par l'État et la Région Normandie à hauteur de 90 M€ chacun et par l'Union européenne à hauteur de 66 M€.

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format