Menu
S'identifier

Un nouveau site écoresponsable pour les opérations de FedEx à Toulouse

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 08.06.2021 | Dernière Mise à jour : 08.06.2021

"Recréer l’habitat local en veillant à ce que la faune puisse coexister avec un accès adéquat à la nourriture et à l’habitat", tel est, entre autres, l'objectif de FedEx Express pour son nouveau site de Colomiers, près de Toulouse.

Crédit photo Fedex

Au-delà de la performance énergétique et de la réduction des déchets, le nouveau site de FedEx Express à Colomiers, près de Toulouse, intègre aussi des aménagements respectueux de la faune et de la flore locales. L'ensemble de ces mesures doivent permettre à l'expressiste d'atteindre la neutralité carbone de ses activités en 2040. Un système de tri de pointe pourra gérer 5 500 colis/heure afin d'absorber l'activité du site de l'aéroport de Toulouse qui y déménage, et davantage.

Trois abris pour hérissons, huit ruches, cinq nichoirs pour oiseaux, des hôtels à insectes et cinq abris pour chauves-souris… ceci n’est pas le descriptif d’un parc écologique, mais la résultante du travail de FedEx Express avec un écologiste spécialisé dans l'aménagement du territoire pour la conception de son nouveau site écoreponsable à Colomiers, près de Toulouse. Le bâtiment de 10 157 m2 accueillera les opérations du site de FedEx de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, qui de ce fait déménagent.

Au centre d’un pôle européen stratégique pour l’industrie de pointe et la biotechnologie, l’installation bénéficiera d’une nouvelle machine de tri qui saura gérer 5 500 colis/heure. FedEx pourra ainsi absorber l’activité locale, en constante augmentation, ainsi que les passerelles pour les flux import/export.

Viser la neutralité carbone d'ici 2040

"Cette nouvelle installation reflète l’approche écologique et la prise en compte de la durabilité que nous voulons avoir dans tout ce que nous faisons. Qu’il s’agisse d’utiliser des matériaux durables, de réduire les déchets ou d’intégrer les équipements techniques les plus modernes, nous nous sommes efforcés de minimiser l’impact du bâtiment et de nos activités, a indiqué Mathilde Goffard, vice-présidente des opérations routières pour FedEx Express en France.  Alors que nous poursuivons notre cheminement vers des opérations neutres en carbone d’ici 2040, il s’agit d’excellents exemples de la manière dont FedEx Express prépare ses installations pour intégrer la production d’énergie verte et soutenir les technologies durables du futur." L’expressiste a en effet la volonté de rendre ses 5 000 installations plus durables, ceci pour atteindre son objectif, dans le cadre de son plan "Priority Earth", soit la neutralité carbone d'ici 2040.

330 m2 de panneaux solaires

Les 330 m2 de panneaux solaires génèrent l’énergie renouvelable pour le site, qui "est prêt pour répondre aux besoins d’électrification de la flotte", selon le communiqué de presse. Répondant à la norme environnementale BREEAM "Good", qui garantit la performance énergétique, le bâtiment utilise des matériaux durables, dispose d’une isolation renforcée, d’un éclairage intelligent et d'un dispositif de réduction de la consommation d'eau. FedEx doit investir 2 milliards de dollars (1,65 milliards d'euros) pour électrifier sa flotte, dans les énergies renouvelables et "la séquestration du carbone".

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format