Menu
S'identifier

Transuniverse Forwarding ouvre des filiales en France et au Maroc

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 12.04.2019 | Dernière Mise à jour : 12.04.2019

Dans un pays comme dans l’autre, l’idée était d’accompagner la montée en puissance de l’activité.

Crédit photo Transuniverse

Transuniverse Forwarding vient d’annoncer l’ouverture de deux filiales, une en France et une au Maroc. Opérationnelles depuis peu, elles joueront un rôle stratégique dans les flux nord-sud.

Le commissionnaire de transport belge Transuniverse Forwarding vient d’ouvrir deux nouvelles filiales, en France et au Maroc. Opérationnelles depuis peu, ces filiales regroupent des bureaux et des centres de cross-docking. Dans un pays comme dans l’autre, l’idée était d’accompagner la montée en puissance de l’activité.

Développer ses activités européennes

En France, c’est en Ile-de-France, précisément à Garonor, le long de l’A1, que Transuniverse Forwarding a ouvert un siège social et un centre de transbordement destiné au marché français, mais pas uniquement. En effet, ce site "permettra d’assurer la poursuite de la croissance du trafic de groupage entre la Belgique et la France et d’être davantage présent dans les trafics entre la France et le reste de l'Europe", précise Frank Adins, président de Transuniverse Forwarding.

En parallèle, des agences et des centres de transbordement plus petits ont également ouvert leurs portes à Lyon et à Lille. Pour compléter ce maillage, d’autres ouvertures de plates-formes sont au programme à moyen terme dans d'autres grandes villes françaises.

Un trait d’union méditerranéen

De l’autre côté de la Méditerranée, Transuniverse Forwarding a posé ses jalons à Casablanca, au Maroc, avec une société de groupage disposant de ses propres installations de cross-docking. Un site à partir duquel des départs sont actuellement organisés quotidiennement depuis Wondelgem (quartier au nord de Gand) vers le Maghreb. "En Tunisie, Transuniverse continue à travailler avec son agent exclusif, AST Tunis (Avenir Service Transport)", indique le communiqué.

En réalité, le choix de ces deux pays n’est pas tout à fait innocent puisque "les camions en provenance et à destination de Wondelgem pourront s'arrêter à Garonor pour compléter la cargaison, ce qui permettra d'augmenter plus rapidement la fréquence des départs sur le Maghreb", ajoute Frank Adins.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format