Menu
S'identifier

Olivier Andretic, Business France : ''Nous allons faciliter l'accès des entreprises aux cellules conseil de la Douane''

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 24.04.2017

business france

Muriel Pénicaud, directrice générale de Business France, et Rodolphe Gintz, directeur général des Douanes et Droits Indirects, ont signé le 20 avril une convention de partenariat.

Crédit photo © DR

Business France et la direction générale des Douanes ont signé le 20 avril une convention de partenariat. Objectif : coordonner les actions pour favoriser le développement des entreprises françaises à l'export, mais aussi attirer les investisseurs étrangers. Les explications de Olivier Andretic, directeur marketing et partenariats de Business France.

Actu-Transport-Logistique.fr : Business France et la Douane mènent des actions conjointes depuis plusieurs années. Qu'est-ce que la nouvelle convention de partenariat va apporter de plus  ?

Olivier Andretic : Nous avons voulu formaliser notre collaboration pour aller plus loin, grâce à un partenariat très opérationnel. La grande nouveauté consiste à faciliter l'accès des entreprises aux cellules conseil de la douane qui ont été mises en place au sein des 42 directions régionales réparties sur le territoire français. Elles pourront ainsi bénéficier d'une conseil personnalisé et adapté à leur schéma logistique.

ATL : Business France accompagne chaque année environ 10 000 entreprises, et les cellules conseil de la Douane mènent déjà près de 2 500 entretiens, avant même que la convention de partenariat ne soit déployée. Les moyens ne sont pas infinis. Qui va sélectionner les entreprises et selon quels critères ?

O. A. : De notre côté, nous allons procéder en quelque sorte à une pré-qualification des entreprises. Nous avons déjà des outils pour renseigner les primo-exportateurs sur les notions de base. Les cellules-conseil s'adressent à des sociétés qui sont déjà un peu plus avancées dans leurs démarches, qui exportent régulièrement et ont besoin d'optimiser leurs opérations.
Cela dit, nous n'avons pas voulu fixer de critères stricts de taille, de chiffre d'affaires ou de seuil d'exportation. Nous voulons garder la souplesse de pouvoir étudier les situations au cas par cas.

ATL : Le partenariat prévoit aussi une collaboration sur la partie conseil aux investisseurs étrangers. En quoi consiste-elle ?

O. A. : La direction générale des douanes va mettre en place un "référent attractivité" au sein de ses équipes, que Business France pourra solliciter. L'idée, c'est d'avoir un desk capable de répondre aux questions parfois très techniques des investisseurs. La douane identifiera le bon interlocuteur selon le sujet et nous, nous ferons le lien entre les experts des douanes et les entreprises. Nous sommes très complémentaires sur les deux aspects : export et import. 

ATL : Comment se traduira la coopération sur le terrain et quand va-t-elle démarrer ?

O. A. : Nous sommes encore en train de définir le détail des modes opératoires. Ce qui est sûr, c'est que nous allons privilégier une approche plutôt décentralisée. Nous avons déjà chacun des réseaux en régions, qui ont l'habitude de coopérer et d'échanger. On prévoit donc le lancement effectif nos actions communes avant l'été, pour atteindre un rythme de croisière à l'automne.

ATL : Avez-vous prévu de mesurer l'impact de votre action conjointe ?

O. A. : Absolument. Nous allons mettre en place des indicateurs de performance très précis. On va bien sûr mesurer le nombre d'entretiens menés et quelques autres éléments clefs. Mais nous voulons aller bien au-delà et avoir un vrai suivi de ce qui se passe après l'entretien, pour mesurer l'impact de l'aide apportée aux entreprises.

Thème(s) associé(s)

Fiscalité/Douane

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format