Menu
S'identifier

La visibilité en temps réel a une belle marge de progression en France

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 18.03.2020 | Dernière Mise à jour : 18.03.2020

Isabelle Badoc, responsable marketing Supply Chain chez Generix Group.

Crédit photo Generix Group

L’étude réalisée par l’éditeur Generix et l’Institut du Commerce sur la visibilité en temps réel des opérations Supply Chain laisse entrevoir des axes d’amélioration en fiabilisation des stocks, échanges d’informations et services de suivi de commandes pour clients finaux.

Les entreprises françaises ont conscience des enjeux de la visibilité en temps réel des opérations supply chain (SC) mais il reste des axes d’amélioration en fiabilisation des stocks, échanges d’informations et services de suivi de commandes pour clients finaux. C’est ce qui ressort de l’étude réalisée par l’éditeur Generix et l’Institut du Commerce, intitulée "Visibilité en temps réel des opérations Supply Chain : quel est le degré de maturité des entreprises françaises ?".

Un levier de mesure de performance

Industriels, distributeurs et sociétés de service pensent que la visibilité en temps réel doit permettre de tenir leur promesse clients (31 % des répondants), de connaître la disponibilité des produits en stocks (28 %) et de créer des services additionnels (19 %). Le panel estime en outre à 46 % qu’elle constitue un levier de mesure de la performance globale de la SC et sa mise sous contrôle, la réduction des coûts d’expédition et livraison représentant pour la moitié des sondés l’un des principaux enjeux.

Côté stocks, la visibilité n’est pas homogène actuellement, les sondés déclarant à 59 % qu’ils ont une meilleure visibilité en entrepôts que dans les usines ou en magasins. "À l’ère de l’omnicanal, ces résultats montrent clairement qu’il reste un travail à faire de la part des enseignes pour obtenir une vision de leurs stocks à 360°", note l’étude.

Partage d'informations, peu mieux faire

Autres axes d’amélioration : les échanges d’informations avec les partenaires et clients finaux, qui se font encore en majorité par EDI et à l’aide d’outils traditionnels type email, fax ou téléphone. Et c’est principalement avec les transporteurs (22 % des réponses) que les entreprises effectuent des remontées d’information temps réel via des plateformes de tracking, devant les transitaires (11 % des réponses), les clients (8 %) et les fournisseurs (3 %). Concernant le tracking de livraison, les entreprises reconnaissent à 52 % s’appuyer sur la solution de leurs partenaires transporteurs. "La non-prise en charge des équipements par les chargeurs ralentit le déploiement de la visibilité en temps réel en France", souligne l’étude.

Côté suivi de commandes pour les clients finaux, seules 26 % des entreprises en proposent en BtoC et 23 % en BtoB. "L’étude montre que la plupart des entreprises sont encore peu investies par la visibilité en temps réel de leur SC, conclut Isabelle Badoc, responsable marketing Supply Chain chez Generix Group. Elles laissent à la charge de leurs partenaires transport le coût de cette visibilité. Cela limite la rapidité de déploiement des technologies de captation de l’information et les prive de la collecte d’une donnée essentielle à la compréhension et à l'amélioration de leur performance de livraison."

Auteur

  • Armindo Dias

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format