Menu
S'identifier

Haropa lance un appel à manifestation d’intérêt pour développer le combiné

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 16.02.2021 | Dernière Mise à jour : 16.02.2021

Laurent Foloppe, directeur commercial et marketing d’Haropa, lors de son intervention sur l’événement "Fret Ferroviaire Axe Seine" co-organisé par SNCF Réseau et Haropa.

Crédit photo DR

Haropa vient d'annoncer le lancement d'un appel à manifestation d'intérêt visant à développer l'usage du transport combiné. Dans le cadre de ce dispositif, il promet une aide aux opérateurs souhaitant créer de nouveaux services mais aussi aux donneurs d'ordres qui les utiliseront.

Le 11 février, lors de la deuxième édition de l’évènement business ‘Fret Ferroviaire Axe Seine’, l’ensemble portuaire Haropa a annoncé qu’il venait de s’engager financièrement dans le développement du transport multimodal avec le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt.

Créer de nouveaux services ferroviaires

Visant à favoriser la création de nouvelles destinations ou de nouveaux services ferrés auprès des opérateurs de transport combiné, celui-ci se matérialisera par des aides financières non négligeables. Tout opérateur qui créera une nouvelle desserte internationale pourra ainsi bénéficier d’un financement à hauteur de 1 250 € par circulation les douze premiers mois, puis 750 € les douze mois suivants.

Pour une nouvelle ligne nationale, le soutien financier s’élève à 750 € par circulation la première année, puis à 500 € la seconde. Pour favoriser l’augmentation des fréquences des services existants sur l’axe Seine, Haropa a programmé une aide de 500 € pour chaque nouvelle circulation.

Un soutien aux donneurs d'ordres

De plus, l’ensemble portuaire soutiendra les donneurs d’ordre, qu’il s’agisse de chargeurs, de logisticiens ou de commissionnaires de transport."Nous allons aussi abonder la mise en place de ces nouveaux services via le versement de 15 € par unité de transport intermodal impliquée, souligne Laurent Foloppe, directeur commercial et marketing d’Haropa. Il s’agit de faire en sorte que l’amélioration de compétitivité se retrouve également dans la facture du donneur d’ordre." 

Plusieurs millions d'euros seront au final investis par l’ensemble portuaire dans son dispositif. "Ne nous leurrons pas, les donneurs d’ordre ne paieront pas plus chers pour mettre des ‘boîtes’ sur un train, relève Laurent Foloppe. Ce mode de transport doit rester compétitif, notre dispositif venant s’ajouter aux récentes mesures gouvernementales prises en faveur du fret ferroviaire tels que le doublement du montant de l’aide à la pince ou encore la diminution de moitié du coût des péages ferroviaires."

Lire également cet article sur www.supplychainmagazine.fr

Auteur

  • Armindo Dias

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format