Menu
S'identifier

Espagne : le Covid-19 casse le boom de la logistique

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 12.05.2020 | Dernière Mise à jour : 14.05.2020

Le regain d’activité du secteur a encouragé l’arrivée de nouveaux entrants. Selon le pointage effectué par Informa D&B, il y avait 185 opérateurs logistiques en Espagne à la fin de 2019, contre 165 trois ans auparavant.

Crédit photo DR

Après trois années de hausse du chiffre d’affaires des opérateurs logistiques de 7 % par an, un recul proche de 5 % est attendu en 2020. Le dynamisme du commerce électronique ne compense pas l’impact de la récession économique générée par l'épidémie de coronavirus.

Selon une étude que vient de publier l’Observatoire sectoriel DBK de la société Informa D&B, filiale de l’assureur-crédit CESCE, le chiffre d’affaires des opérateurs logistiques basés en Espagne devrait reculer de 4,6 % en 2020. Un phénomène qui s’explique par l’impact de la récession économique provoquée par l’épidémie du Covid-19. Les dernières prévisions économiques de la Commission européenne publiées en mai 2020 montrent que le PIB de l’Espagne devrait reculer de 9,4 % cette année, soit davantage que celui de l’ensemble de la zone euro (- 7,7 %).

La crise a eu pour effet de casser une véritable dynamique de croissance. En effet, le chiffre d’affaires des opérateurs logistiques avait progressé de 7 % en 2019, pour atteindre 4,9 milliards d’euros, soit à peine moins qu’en 2018 (+ 7,5 %). Sur trois ans, la hausse a été de 22 %, ce qui confirme la solidité de la croissance de ce secteur. Les données de l’étude incluent les activités de stockage ainsi que celles qui sont liées aux marchandises en magasin (manipulation, transport et distribution). 

L’impact du commerce électronique

L’étude évoque des "conditions de marché défavorables à court terme" ainsi qu’une "détérioration de la rentabilité du secteur". Elle souligne cependant l’augmentation sensible de la demande de services, liée au commerce électronique B2C, surtout en ce qui concerne l’alimentation et les autres produits de base. Ce phénomène permet ainsi de mitiger l’effet de l’arrêt de l’ensemble de l’activité industrielle.

Le commerce électronique continuera à stimuler la demande de services logistiques. Principal secteur concerné, celui de l’alimentation et des boissons, qui offre un "potentiel remarquable de croissance", mais des progressions sont attendues dans le textile, l’habillement, la chaussure, la pharmacie, les produits d’entretien et les cosmétiques. 

Une reprise du secteur de la logistique est attendue en 2021. L’étude table sur une hausse modérée de l’activité, de 3,7 %, qui ne permettra pas, cependant, de compenser le terrain perdu en 2020. 

Une concentration croissante

Le regain d’activité du secteur a encouragé l’arrivée de nouveaux entrants. Selon le pointage effectué par Informa D&B, il y avait 185 opérateurs logistiques en Espagne à la fin de 2019, contre 165 trois ans auparavant. La majorité des entreprises sont à capitaux nationaux, mais l’étude souligne que des acteurs étrangers, principalement allemands, français, britanniques et américains, figurent parmi les leaders du secteur. Cet afflux s’accompagne d’une tendance à la concentration de l’offre. En effet, en 2019, les dix premiers groupes du secteur ont réalisé globalement 60,4 % du chiffre d’affaires cumulé de la logistique espagnole (contre 57,8 % en 2014 et 52,1 ​​​​​​​% en 2010). Les cinq premiers ont concentré 43,1% du total. Cette tendance devrait s’accentuer grâce à de possibles fusions et acquisitions et à l’établissement d’alliances et d’accords destinés à "améliorer le service et élargir la couverture".

L’étude rappelle qu’avant la crise, les entreprises du secteur avaient d’importants projets d’innovation technologique, d’augmentation de la capacité et de rénovation des flottes. "Leur exécution dépendra finalement de la réactivation de l’activité économique et de la demande du secteur", concluent les auteurs du document.
 

La logistique espagnole en chiffres (2019)

  • Nombre de sociétés : 185.
  • Emploi : 31 500 salariés.
  • Chiffre d’affaires : 4 900 millions d’euros.
  • Évolution prévue du CA : 2020 : - ​​​​​​​4,6 ​​​​​​​% ; 2021 : + ​​​​​​​3,7 ​​​​​​​%
  • Source : Informa D&B.

    Auteur

    • Daniel Solano

    Les plus lus

    Div qui contient le message d'alerte

    Se connecter

    Identifiez-vous

    Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

    Mot de passe oublié

    Déjà abonné ? Créez vos identifiants

    Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

    Div qui contient le message d'alerte

    Envoyer l'article par mail

    Mauvais format Mauvais format

    captcha
    Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
    Mauvais format

    Div qui contient le message d'alerte

    Contacter la rédaction

    Mauvais format Texte obligatoire

    Nombre de caractères restant à saisir :

    captcha
    Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
    Mauvais format