Menu
S'identifier

E-commerce : Monoprix s'allie (aussi) à Amazon pour l'alimentaire

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 27.03.2018 | Dernière Mise à jour : 27.03.2018

Via une boutique virtuelle dédiée accessible via l'application et le site propres à cette formule premium du géant du e-commerce, les Parisiens pourront accéder à une sélection de produits en marque distributeur Monoprix et ses déclinaisons Gourmet, Bio ou La Beauté, ainsi qu'à des produits frais ou des opérations exclusives.

Crédit photo DR

Le groupe Casino annonce un partenariat commercial avec Amazon visant à proposer courant 2018 "des milliers de produits alimentaires", dans le cadre du service Amazon Prime Now de livraison éclair sur Paris et sa proche banlieue.

Nouvelle salve dans la bataille rangée en matière de e-commerce qui se met en place entre les acteurs de la grande distribution dans la capitale. Le groupe Casino a officialisé le 27 mars dans un communiqué un partenariat commercial entre Monoprix et Amazon pour la livraison de produits alimentaires à Paris. Via une boutique virtuelle dédiée accessible via l'application et le site propres à cette formule premium du géant du e-commerce, les Parisiens pourront accéder à une sélection de produits en marque distributeur Monoprix et ses déclinaisons Gourmet, Bio ou La Beauté, ainsi qu'à des produits frais ou des opérations exclusives.

Cette annonce intervient alors que E.Leclerc rode depuis le début de la semaine son service de livraison à domicile E.Leclerc Chez Moi, depuis un entrepôt dédié ouvert à Pantin. Et d'ici 15 jours, Carrefour devrait annoncer ses ambitions, en s'appuyant sur sa plate-forme dédiée au e-commerce, dont la construction s'achève sur l'ancien site PSA d'Aulnay. Ils en feraient presque oublier qu'Auchandirect était monté au créneau dès l'automne 2016, avec un entrepôt automatisé ouvert à Chilly-Mazarin (91) et la même promesse de délais de livraison ultra-courts.

Enrichissement mutuel de l'offre

Du côté d'Amazon, le manager France, Frédéric Duval, fait valoir que le nouveau partenarait avec Monoprix permettra un enrichissement de l'offre proposée aux clients du programme Prime Now. Ce service, lancé en juin 2016, propose déjà la livraison en H+1 ou H+2 d'environ 20 000 références essentiellement alimentaires au départ de son site dédié du 18e arrondissement. Et même 10 000 supplémentaires via les boutiques virtuelles ouvertes ensuite par des enseignes comme Fauchon, Bio c' Bon ou Lavinia.

Dans ces derniers cas, le modèle repose sur des expéditions depuis les magasins (ship-from-store), et la formule devrait être similaire dans le cadre de l'accord signé avec Monoprix. À charge pour Amazon de mobiliser les transporteurs spécialisés sur lesquels il s'appuie pour les livraisons sur Paris.

Du côté du Groupe Casino et de son enseigne de centre-ville, on insiste sur cette illustration fracassante de sa stratégie omnicanale, le président de Monoprix Régis Schultz assurant que "Monoprix disposera ainsi du dispositif le plus complet de livraison alimentaire dans Paris". À terme peut-être, surtout si l'enseigne met effectivement en œuvre l'accord annoncé en novembre dernier avec le cybermarchand britannique Ocado, qui doit doter l'enseigne d'un entrepôt automatisé francilien pour lancer son propre supermarché alimentaire en 2019.

Auteur

  • Maxime Rabiller

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format