Menu
S'identifier

Deutsche Post DHL regagne largement le terrain perdu

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 10.03.2017

Pour Deutsche Post DHL, la hausse du résultat d'exploitation est spectaculaire, + 44,8 %, mais à relativiser.

Crédit photo DR

Deutsche Post affiche pour 2016 une érosion de son chiffre d'affaires, mais un résultat d'exploitation record. Toutes les divisions contribuent à l'amélioration de la rentabilité.

Deutsche Post DHL a généré en 2016 un résultat d'exploitation de 3,5 milliards d'euros, conforme à ses prévisions. La hausse est spectaculaire, + 44,8 %, mais à relativiser. Car l'exercice précédent avait été marqué par des coûts de restructuration et des investissements exceptionnels, qui avaient alors fait plonger l'EBIT de 18,7 %.

Le chiffre d'affaires, lui, régresse de 3,2 % à 57,3 milliards d'euros, sous l'influence notamment "d'effets de change négatifs, de surcharges carburants en baisse et d'un changement de méthode de comptabilisation des revenus d'un gros client de la division supply chain", précise l'entreprise dans un communiqué. Deutsche Post DHL revendique une progression de chiffre d'affaires de 2,8 % si l'on exclut ces éléments. Le résultat net consolidé passe quant à lui de 1 540 M€ en 2015 à 2 639 M€ en 2016.

Le groupe allemand se félicite naturellement de ces performances, d'autant plus que toutes les branches d'activités ont participé au rebond.

 

Croissance à deux chiffres pour la partie colis/e-commerce

La branche courrier/colis/e-commerce, d'abord, enregistre une hausse de 4,1 % de son chiffre d'affaires, dopée par la partie colis/e-commerce. Cette division progresse de 11,2 % à 7 055 M€. Le résultat d'exploitation connaît quant à lui un véritable rebond : + 30,8 % à 1 443 M€. Une flambée qui s'explique essentiellement par l'impact négatif d'une grève en 2015.

Le colis représente 5 670 M€ de revenus (+ 10,8 %). L'Allemagne génère 85 % de ce montant, et des volumes en hausse de 9,3 % (1 227 millions de colis). La partie colis Europe contribue quant à elle au chiffre d'affaires à hauteur de 856 M€ (+ 15,1 %), et la branche e-commerce progresse de 12,5 % à 1 385 M€.

La division colis/e-commerce se rapproche inexorablement du deuxième pilier de la branche, le courrier, qui, avec 9 742 M€ de revenus, a toutefois limité son érosion à - 0,4 % (pour des volumes en repli de 3,6 %).

Rentabilité record dans l'express

La division express connaît quant elle une croissance modeste du chiffre d'affaires (+ 2,7 % à 14 030 M€), en raison d'effets de change défavorables et de surcharge carburant à la baisse. Si l'on exclut ces 2 éléments, la progression des revenus s'élève à 6,3 %. Et surtout, l'EBIT grimpe de 11,3 % à 1 548 M€, servi, selon le groupe Deutsche Post DHL, par "l'amélioration du réseau, la forte croissance de commerce international et la stratégie en matière de tarifs".

Les volumes sont en hausse de 7,6 % pour le produit Time Definite International et de 9,9 % pour Time Definite Domestic. L'Europe reste la principale source de chiffre d'affaires (+ 4,5 % à 6 317 M€), devant l'Asie-Pacifique (+ 4 % à 5 194 M€), le continent américain (+ 7,1 % à 2 741 M€) et la zone Moyen-Orient/Afrique (+ 1,4 % à 1 054 M€).

Retour dans le vert pour le freight forwarding

Déficitaire en 2015, en raison de lourds investissements dans le renouvellement du système d'information, la branche "Global forwarding, Freight" a retrouvé le chemin de la rentabilité avec un EBIT de 287 M€.

Le chiffre d'affaires diminue en revanche de 7,7 % à 13 737 M€, plombé par la baisse des taux de fret aérien et maritime, les effets de change et la diminution des surcharges carburant.

Logiquement, c'est l'activité overseas, regroupée dans la division Global Forwarding qui est la plus affectée, avec des revenus en baisse de 11,1 % à 9 626 M€ et une marge brute en repli de 0,6 %, à 2 419 M€. La division Freight, qui correspond en substance au transport terrestre, affiche elle un chiffre d'affaires en augmentation de 0,8 % à 4 274 M€ et une marge brute stable à 1 101 M€. Les volumes augmentent de 7,5 %.

L'aérien particulièrement chahuté

Dans l'overseas, la partie fret aérien a connu une année particulièrement chahutée. Les volumes se replient  pour la deuxième année consécutive (- 1,7 % à 3 648 000 tonnes). Le chiffre d'affaires baisse de 12 % à 4 391 M€ et la marge brute de 5,9 %.

Le maritime fait mieux, avec certes un déclin de 10,2 % du chiffre d'affaires (3 309 M€), mais une amélioration de 9,7 % de la marge brute, grâce à un strict contrôle des coûts. Les volumes augmentent quant à eux de 4,4 % à 3 059 000 EVP.

Dernier élément de la branche Global Forwarding, l'activité Projets industriels a connu une deuxième année difficile, en raison notamment de la faiblesse du secteur Oil & Energy. Résultats : une marge brute qui dégringole de 24 %.

Une marge qui passe de 2,8 % à 4,1 % dans la supply chain

Enfin, dans la branche supply chain, Deutsche Post DHL met en avant "les effets positifs de ses initiatives stratégiques", qui permettent à l'EBIT de gagner 27,4 % à 572 M€. La marge d'exploitation passe ainsi de 2,8 % en 2015 à 4,1 % en 2016.

Le chiffre d'affaires diminue de 11,6 % à 13 957 M€, en raison notamment changement de méthode de comptabilisation des revenus dans le cadre du contrat avec le National Health Service au Royaume-Uni. Le groupe revendique une hausse de 2 % hors éléments exceptionnels.

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format