Menu
S'identifier

Chine : le coronavirus perturbe les flux

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 03.02.2020 | Dernière Mise à jour : 03.02.2020

L’impact sur les flux se fera irrémédiablement sentir, compte tenu des restrictions portant sur la circulation des marchandises.

Crédit photo DR

C’est d’abord sous l’angle des restrictions sur la circulation des personnes qu’a été abordée la propagation du coronavirus, à l’intérieur de la Chine puis à l’international avec la multiplication des annonces de suspension de desserte aérienne. Mais l’impact se fera irrémédiablement sentir sur les flux de marchandises.

C’est d’abord sous l’angle des restrictions sur la circulation des personnes qu’a été abordée la propagation du coronavirus, à l’intérieur de la Chine puis à l’international avec la multiplication ces derniers jours des annonces de suspension de desserte aérienne de la plupart des grandes compagnies. Mais l’impact se fera irrémédiablement sentir sur les flux de marchandises

Le poids lourd mondial des services fret & logistique Agility (5,1 Md$ de CA, 26 000 collaborateurs et des opérations dans une centaine de pays) évoque les mécanismes à l’œuvre, dans un message diffusé par son siège européen de Bâle.

Une activité perturbée

Premier effet : la fermeture de son bureau de Wuhan jusqu’à nouvel ordre, et de l’essentiel de ses autres agences en Chine. Mais pour ces dernières, le retour à l’activité se dessine, en tenant compte des différentes prolongations des vacances du Nouvel An chinois annoncées par les autorités locales. Ses bureaux de Pékin, Tianjin et Dalian (nord du pays) ou de Chengdu (ouest) devraient ainsi rouvrir dès aujourd’hui, les autres une semaine plus tard. 

Mais si ses équipes vont reprendre le travail, l’impact sur les flux se fera irrémédiablement sentir, compte tenu des restrictions portant sur la circulation des marchandises.

Les points d'échange fermés

La Russie a par exemple fermé certains de ses points d’échange avec la Chine, de même que le Kazakhstan qui a confirmé le 29 janvier la fermeture des liaisons aériennes ou ferroviaires jusqu’à nouvel ordre, alors que c’est l’itinéraire clé des trains de fret qui font désormais le lien avec l’Europe dans le cadre des Nouvelle routes de la Soie. 

Au niveau portuaire, celui de Wuhan qui permet de relier Shanghai via le fleuve Yang-Tsé est fermé, tandis que le trafic des grands ports maritimes est perturbé par les mesures renforcées de sécurité et de contrôle qu’ont mis en place les différents opérateurs portuaires (et ferroviaires, du reste).

Du côté d’Agility, on mentionne que "les compagnies maritimes et les autorités fournissant des mises à jour en permanence, nous ne pouvons pas faire de déclaration claire sur la façon dont notre plan de continuité des opérations de transport (CBP) sera déclenché". 
 

Auteur

  • Maxime Rabiller

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format