Menu
S'identifier

Cargo Sous Terrain : le projet de tunnel de fret suisse monte en puissance

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 25.01.2018 | Dernière Mise à jour : 25.01.2018

Le système prévoit des véhicules de transport autonomes circulant dans des tunnels creusés à 50 m sous terre à la vitesse de 30 km/h, avec 80 hubs d’entrée et de sortie.

Crédit photo DR

Le consortium Cargo Sous Terrain vient de boucler un tour de table à 100 millions de francs suisse, étape nécessaire avant l’édification d’un tunnel destiné à faire transiter du fret à travers toute la Suisse. Un premier tronçon de 70 km est attendu en 2029.

L’idée a priori folle de faire transiter du fret sous terre, à travers toute la Suisse, vient de prendre un peu plus de consistance. Le consortium Cargo Sous Terrain (CST) indique qu’il vient de réunir les 100 millions de francs suisses (85 M€) nécessaires au lancement de son projet, qui consiste à construire des galeries pour le transit de chariots autoguidés entre les principales villes du pays.

Deux nouveaux investisseurs

Deux nouveaux groupes financiers viennent désormais de rejoindre le pool d’investisseurs initiaux. Il s’agit du Chinois Dagong Global Investment et du Français Meridiam. Ils s’ajoutent aux investisseurs suisses, à savoir les distributeurs Migros et Coop, La Poste suisse, Swisscom, ainsi que des groupes de banque-assurance.

Les médias suisses se sont inquiétés de l’arrivée d’investisseurs "étrangers" dans le consortium de CST, et notamment du Chinois Dagong, qui appartient à un groupe soutenant les développements technologiques et les investissements dans les infrastructures. Selon Le Temps, le groupe chinois compte mettre à profit l’expérience suisse pour dupliquer ce projet dans son propre pays.

Le Français Meridiam est pour sa part spécialisé dans l'investissement et de la gestion d'actifs dans les infrastructures publiques, avec près d’une soixantaine de réalisations dans le monde (avec par exemple des fermes biogaz en Mayenne ou la construction du contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier).

Un seuil de 100 M€ indispensable

Le capital de 100 millions était exigé pour la phase de planification et d’autorisation, préalable au creusement et l’aménagement du premier tronçon du tunnel prévu entre le centre logistique de Härkingen et la ville de  Zurich, située 70 km plus loin.

L’exécutif suisse va également préparer une loi spéciale qui permettra la réalisation de ce projet privé. Le parlement pourrait valider ce projet l’an prochain, espère-t-on chez CST. La phase de planification, prévue jusqu’en 2023, devrait déboucher sur la construction d’un tunnel à trois voies, opérationnel en 2029.

40 % de PL en moins sur l’autoroute

Une fois achevé, le projet CST devrait réduire d'environ 30 % le transport de marchandises dans les villes et de 40 % le trafic autoroutier des poids lourds. Le système prévoit des véhicules de transport autonomes circulant dans des tunnels creusés à 50 m sous terre à la vitesse de 30 km/h, avec 80 hubs d’entrée et de sortie.

Si ce projet pharaonique ne capote pas, d’ici 2045 le réseau entièrement automatisé devrait relier les villes de Genève et Saint-Gall, distantes de 370 km, avec des tangentielles entre Bâle et Lucerne et Berne et Thoune, ceci pour un coût total de 33 milliards de francs suisses (soit deux fois le prix d’Eurotunnel).

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format