Menu
S'identifier

Bolloré Logistics s’implique dans l’alliance MRO Blockchain

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 24.02.2020 | Dernière Mise à jour : 24.02.2020

Via la blockchain, le logisticien compte pouvoir disposer d'informations exhaustives lui permettant "d'optimiser ses ressources, d'améliorer sa satisfaction client et d'explorer de nouvelles opportunités de services".

Crédit photo Bolloré Logistics

Bolloré Logistics annonce se joindre à l’Alliance MRO Blockchain, qui associe différentes parties prenantes du secteur et vise à définir une norme mondiale d’application de la blockchain pour suivre, tracer et enregistrer les pièces détachées.

Une initiative se met en place dans le secteur aéronautique afin de creuser le potentiel de la technologie blockchain pour optimiser le suivi et la gestion des pièces détachées des aéronefs, au cœur de la MRO (Maintenance, Repair & Overhaul).

Très impliqué sur ce marché, le prestataire Bolloré Logistics annonce se joindre à l’Alliance MRO Blockchain, qui associe différentes parties prenantes du secteur et vise à définir une norme mondiale d’application de la blockchain pour suivre, tracer et enregistrer les pièces détachées en question.

25 ​​​​​​ milliards de pièces par an

L’enjeu est de taille car la MRO aéronautique traiterait quelque 25 milliards de pièces par an, sur un marché global estimé à 100 milliards de dollars (92 milliards d'euros). Dans cette alliance, le logisticien figure aux côtés de la compagnie Cathay Pacific, d’acteurs industriels et IT de la maintenance aéronautiques tels qu’Haeco Group, Flydocs, Sita et Ramco Systems, ou de spécialiste de la location avions et d’équipements Willis Lease.

Sa gouvernance a été confiée à Sita, le prestataire IT dédié au transport aérien (contrôlé par les grands acteurs du secteur), avec l’appui du cabinet de conseil légal en aéronautique Clyde & Co, vu les problématiques que ne manquera pas de soulever ce projet blockchain en matière de responsabilité des différents acteurs de la chaîne, ou de conformité et de validation par les instances internationales de régulation et de normalisation. "

Cette technologie offre des possibilités inédites pour partager des données critiques entre plusieurs parties prenantes, de façon sécurisée. Les applications potentielles de ces possibilités sont nombreuses dans la supply chain et Bolloré Logistics est idéalement positionné pour les exploiter", déclare Cyrille-Ange Roux Luzi, directeur régional Asie-Pacifique Aerospace de Bolloré Logistics.

Réduire les coûts MRO

Via la blockchain, le logisticien compte pouvoir disposer d'informations exhaustives lui permettant "d'optimiser ses ressources, d'améliorer sa satisfaction client et d'explorer de nouvelles opportunités de services". D’ici quelques mois, l’alliance MRO devrait présenter un POC démontrant la pertinence de la blockchain et la faisabilité de son utilisation pour enregistrer numériquement l’historique des pièces détachées en question.

Pour chacune, un fil numérique indiquera en temps réel le statut de la pièce et sa chaîne de possession, tandis qu’un passeport numérique garantira son authentification. Selon une étude de PwC, l'emploi de la blockchain pourrait contribuer à réduire de 5 % les coûts MRO à l'échelle mondiale.

Auteur

  • Maxime Rabiller

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format