Menu
S'identifier

Bolloré Logistics agrandit sa cellule pharmaceutique à Roissy CDG

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 20.04.2021 | Dernière Mise à jour : 20.04.2021

L’extension de 800 m² en +15/+25° C de la cellule pharma du hub de Bolloré Logistics à Roissy Charles de Gaulle est dotée d’une partie racks d’une capacité de stockage de 550 palettes.  

Crédit photo J.-L. Rognon

Le hub de Roissy CDG de Bolloré Logistics vient de bénéficier d'une extension de 800 m² en température +15/+ 25° C de sa cellule pharmaceutique. Celle-ci passe ainsi à plus de 2 200 m². Selon le prestataire, il s’agit désormais de la plus grande plate-forme dédiée pharma au niveau des transitaires sur la zone fret de l'aéroport.

Sur son hub de 30 000 m² de Roissy CDG, Bolloré Logistics a ouvert la semaine passée une extension de 800 m² en température +15/+ 25° C (capacité de 550 palettes rackées) de sa cellule pharmaceutique, qui passe désormais à plus de 2 200 m² répartis en 3 zones sous température dirigée, + 2/+  C, +15/+ 25° C et - 20° C. "Cet investissement témoigne de notre volonté d’accompagner le secteur de la santé dans son challenge logistique. Nos installations et nos solutions sont spécialement conçues pour répondre aux exigences réglementaires, d’excellence opérationnelle et adaptées à chaque catégorie de produits transportés, et nos installations existantes arrivaient déjà à saturation", déclare Pascal Le Guevel, le directeur du Hub de Roissy CDG de Bolloré Logistics.

5 000 t de médicaments, vaccins et équipements médicaux

Selon le prestataire, il s’agit désormais de la plus grande plate-forme dédiée pharma au niveau des transitaires sur la zone fret de Roissy CDG. Dotée de trois portes à quai, elle traite annuellement environ 5 000 t de médicaments, vaccins et équipements médicaux en transit à l’export et 1 500 t à l’import. Cette cellule, qui répond à toutes les exigences des Bonnes Pratiques de Distribution européennes des produits pharmaceutiques, se concentre sur des flux de transit (opérations de cross-docking), avec une durée de stockage des produits inférieur à dix jours conformément aux règles sanitaires, notamment celles de l’ANSM.

> Lire également l'article sur supplychainmagazine.fr

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format