Menu
S'identifier

Airbus lance son service de drones aux USA

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 06.06.2017

airbus

Airbus se pose plutôt en assembleur du savoir-faire des uns et des autres en drones, satellites et logiciels.

Crédit photo Airbus

Le consortium européen Airbus vient de lancer aux États-Unis la start-up Aerial qui propose ses services commerciaux de drones au privé et aux collectivités publiques.

Airbus ne fabriquera pas à proprement parler les drones. Le spécialiste de l’aéronautique se pose plutôt en assembleur du savoir-faire des uns et des autres en drones, satellites et logiciels. Les premiers tests seront menés cette année, mais la vente des services d’Aerial, start-up lancée par le consortium européen Airbus, commencera vraiment en 2018.

Airbus vise en premier lieu l’agriculture, l’industrie pétrolière, les centrales électriques…Il s’agit de surveiller les constructions immobilières, de vérifier par exemple l’état d’un pont ou encore l’évolution des cultures.

Un marché mondial de 127 Md$

Airbus n’est pas le premier à s’intéresser au secteur émergent des drones, mais Jesse Kallman, connu pour ses recherches à l’université de Georgia Tech, assure que sa start-up saura mieux que d’autres "analyser" les informations transmises par les drones et les satellites. L’objectif est de se positionner vite dans une industrie naissante, qui se développera rapidement.

Selon PwC (Price Waterhouse Coopers) le marché mondial pèsera 127 Md$ en 2020. Rien que la surveillance des infrastructures pourrait représenter à elle seule 45 Md $. Le patron d’Aérial espère de son côté générer 100 M$ de ventes annuelles dans les 5 ans.

Bientôt la livraison de paquets

Les premiers pas d’Aerial se feront d’abord dans la surveillance, mais dès que ce sera possible, Jesse Kallman y ajoutera la livraison de paquets. Cette activité prometteuse n’est pas encore très développée car la FAA (Federal Aviation Administration) tarde à donner son feu vert. Ses experts commencent tout juste à étudier la définition des types de collision à éviter.

La création des standards, selon lesquels l’industrie pourra exercer ses livraisons prendra beaucoup de temps, 3 à 4 années estiment les pros. En attendant, les pilotes de drones sont priés de faire voler leurs engins sous une hauteur de 122 mètres et le drone doit rester à portée de vue du pilote.

Thème(s) associé(s)

Systèmes d'informations

Auteur

  • Caroline Crosdale

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format