Menu
S'identifier

Vols de camions en mouvement : une technique sophistiquée, 37 suspects arrêtés

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 11.03.2020 | Dernière Mise à jour : 11.03.2020

Selon les premiers éléments divulgués par services de police, l’affaire impliquerait 5 pays européens et 100 membres d’une organisation criminelle ayant commis plus de 150 vols de marchandises pour un montant estimé à 10 millions d'euros.

Crédit photo Adobe Stock

Les services de police de plusieurs pays européens, dont la France, planchaient sur l’affaire des vols de camions en mouvement depuis 4 ans. Une dernière phase de l’opération a abouti à l’arrestation de 37 suspects en Roumanie le 9 mars.

Des "go fast" détroussant les camions en mouvement sur les autoroutes, tel était le procédé des 37 membres d’un réseau criminel arrêté en Roumanie par la police nationale roumaine et la gendarmerie nationale française (Gendarmerie nationale) et Europol le 9 mars. "L'exécution de tels vols nécessite un haut degré de sophistication. Une voiture commençait à rouler lentement devant le camion tandis que deux autres voitures retenaient le trafic routier. Une quatrième voiture roulait tout près derrière le camion. L’un des criminels grimpait sur le capot de la voiture et ouvrait la serrure du camion avec une meuleuse d’angle. La précieuse cargaison était alors soit transférée dans leur véhicule, soit jetée sur le bord de la route pour être récupérée plus tard", détaille le communiqué de presse d’Europol.

Quatre ans d’enquête

Selon les premiers éléments divulgués par services de police, l’affaire impliquerait 5 pays européens et 100 membres d’une organisation criminelle ayant commis plus de 150 vols de marchandises pour un montant estimé à 10 millions d'euros. Les arrestations opérées en Roumanie le 9 mars ont été réalisées dans le cadre de la dernière phase de l'opération ARROW, qui a débuté début décembre en 2016.

Rétrospectivement, 10 suspects avaient été arrêtés en France au début de l'année par la Gendarmerie nationale française, 10 en Espagne, 6 aux Pays-Bas et 5 en Suède. Pour autant, les investigations se poursuivent. "Des mandats d'arrêt européens ont été lancés contre les autres membres en général", souligne Europol.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format