Menu
S'identifier

Véhicules électriques : Saft veut sortir une batterie 50 % plus efficace en 2020

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 24.09.2018 | Dernière Mise à jour : 03.10.2018

Jean-Baptiste Pernot indique que l’alliance des quatre partenaires envisage de commencer la production de masse de la troisième génération de batteries lithium-ion à électrolyte liquide de haute densité au premier semestre 2020.

Crédit photo Saft

Profitant du boom des véhicules électriques, Saft, filiale de Total, entend commercialiser une nouvelle génération de batterie lithium-ion en 2020. Avec ses partenaires Siemens, Manz et Solvay, elle vise le lancement de la batterie solide pour 2024.

Le Français Saft ambitionne de produire à partir de 2020 de nouvelles générations de batteries électriques à même de répondre aux besoins des constructeurs automobiles pour leurs véhicules électriques. C’est ce qu’a déclaré à Reuters Jean-Baptiste Pernot, le directeur des opérations de la filiale de Total. En début d’année, le fabricant de batteries a constitué une alliance avec les Allemands Siemens et Manz et le Belge Solvay pour former ce qui pourrait être un futur "Airbus de la batterie" tant désiré par l’Union européenne.

Une dizaine de milliards d’euros serait nécessaire

"Les constructeurs automobiles réfléchissent en ce moment à l'approvisionnement de leurs modèles qui vont sortir en 2022-2023, donc c'est encore le bon moment. Le marché va grossir et il y a de la place pour de nouveaux entrants à condition de s'y prendre suffisamment tôt", prévoit Jean-Baptiste Pernot. Sa société prévoit de consacrer 200 à 300 M€ en recherche et développement (R&D) à son projet de batteries de nouvelle génération – un montant qui n'inclut pas la contribution de ses partenaires et qui reste encore insuffisant. Selon les estimations de son dirigeant, il faudrait près d’une dizaine de milliards d’euros d’investissement pour devenir un champion de la batterie d'ici 2030.

Une batterie 50 % plus performante en 2020

Au premier semestre 2020, Jean-Baptiste Pernot indique que l’alliance des quatre partenaires envisage de commencer la production de masse de la troisième génération de batteries lithium-ion à électrolyte liquide de haute densité. "Les niveaux de performance ciblés sont 50 % plus élevés en termes de densité d'énergie", indique le dirigeant de Saft.

L’alliance vise à déployer une seconde version en En 2022,, dite 3B, avant de passer à une première génération de batterie lithium-ion "solide" en 2024. Ce dernier type de batterie constitue le graal des fabricants, sur lequel se sont également positionnés les concurrents asiatiques, leaders actuels du marché (Corée, Chine et Japon). Contrairement à la batterie lithium-ion organique, actuellement utilisée, la batterie solide utilise un électrolyte solide, ce qui autorise une capacité de charge plus rapide et plus forte, donc une autonomie accrue, avec un risque d’explosion nul et une augmentation de la durée de vie.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format