Menu
S'identifier

Une inflation des coûts du transport routier en 2020

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 26.11.2019 | Dernière Mise à jour : 26.11.2019

Après des faiblesses enregistrées en 2018, la croissance reste stable et constante sur l’année 2019.

Crédit photo Adobe Stock

La dernière enquête du Comité national routier (CNR), faisant le bilan 2019 et présentant les perspectives 2020, n’est pas réjouissante pour le secteur, car elle prévoit une hausse des coûts sur tous les postes de dépense. Pour les transporteurs, la baisse du remboursement de la TICPE envisagée par le gouvernement n’arrange pas les choses.

Selon le Comité national routier (CNR), la croissance de l’économie mondiale enregistre son plus mauvais résultat depuis la crise de 2008-2009. L’enquête affirme que les tendances pour 2020 ne sont pas encourageantes car le ralentissement devrait frapper les États-Unis, pour l’instant relativement épargnés avec une croissance se réduisant d’au moins un demi-point, et l’Europe pourrait avoir à encaisser les effets du Brexit, sachant que l’Allemagne reste au bord de la récession avec une croissance attendue entre 0 et + 0,5 %, en 2019 comme en 2020.

La zone euro connaîtrait alors une croissance 2020 autour de + 1 % contre + 1,2 % en 2019. Au total, en 2020, la croissance mondiale pourrait se contracter à nouveau pour se situer dans une fourchette entre + 2,8 % et + 3,5 % pour les plus optimistes.

Incertitudes sur l'investissement

Du côté de la France, la trajectoire est moins affectée car moins exposée au marché mondial. Après des faiblesses enregistrées en 2018, la croissance reste stable et constante sur l’année 2019. Au rythme actuel, à + 0,3 % à chaque trimestre, elle est attendue à + 1,3 % sur l’année 2019. Pour l’année 2020, l’étude relève que le risque majeur serait externe et que le niveau des investissements, qui reste actuellement plus dynamique qu’anticipé, constitue l’une des principales incertitudes.Les prévisions tablent sur une croissance du PIB comparable en 2020 à celle de 2019, à + 1,3 %.

S’agissant précisément du transport routier français (compte d’autrui mesuré en t.km), jusqu’à la fin du premier semestre 2018, il enregistrait tendanciellement une croissance continue. Mais la tendance s’inverse sur les douze mois suivants et, de juillet 2018 à juin 2019, l’activité du secteur se stabilise avec un léger fléchissement à – 0,1 % en glissement annuel. Il n’est pas attendu de redressement. Le climat des affaires dans le transport routier se dégrade au troisième trimestre 2019.

Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°2997 du 22 novembre 2019.

Auteur

  • Samorya Wilson

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format