Menu
S'identifier

Un dispositif de prévention santé pour les salariés non cadres du transport routier

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 05.07.2018 | Dernière Mise à jour : 06.07.2018

Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF (à gauche), et Christian Schmidt de la Brélie, directeur général du groupe Klesia.

Crédit photo DR

Renforcer la prévention pour les 600 000 salariés non cadres de la branche transport routier, c’est l’objectif du dispositif lancé par Klesia et la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF).

En adéquation avec la Stratégie nationale de santé 2018, qui donne la priorité à la prévention, le groupe de protection sociale Klesia et la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) ont signé un accord de collaboration en prévention santé dans un cadre professionnel. Lancé dans un premier temps auprès des salariés de la branche transport routier, ce dispositif vise à prendre en charge une consultation prévention et un suivi spécifique et pourra s’étendre à d’autres branches professionnelles.

Une visite médicale en 3 phases

Les premières consultations sous ce dispositif devraient avoir lieu avant la fin 2018. En parallèle, des formations sous format e-learning favoriseront une mise en œuvre rapide. Tout le territoire devrait être couvert d’ici à 2019. La consultation de prévention pour la branche transport s’est organisée en priorité autour du risque cardiovasculaire. Elle couvre également des affections récurrentes dans le secteur, comme les troubles ostéo-articulaires, psychiatriques, pulmonaires, neurologiques, endocriniens ou cancers.

La visite médicale comportera trois phases : un entretien avec le patient, un examen clinique complet et, si besoin, des explorations complémentaires. À l’issue de cette consultation de prévention, une lettre de synthèse sera adressée au médecin traitant du patient.

Faire des salariés des acteurs de leur santé

Tous les salariés du transport pourront bénéficier de la consultation et du suivi de prévention adaptés aux risques de santé de leur profession. Ils choisiront librement leur praticien, lequel n’est pas soumis à l’obligation d’être adhérent à la CSMF et pourra participer à ce dispositif sous condition d’avoir suivi la formation. Cette consultation sera intégralement prise en charge par le fonds de prévention de la branche Transport, géré par Carcept Prev (groupe Klesia), sans avance de frais du salarié.

Le fonds de prévention, créé en 2017 dans le cadre de la réforme du régime de prévoyance, vise à faire des salariés des acteurs de leur santé via un compte prévoyance à points que les salariés du secteur peuvent ouvrir. Cette visite de prévention leur permet de gagner des points de solidarité. Cette politique a pour objectif de réduire le coût des accidents du travail et des maladies professionnelles (AT/MP) de la branche, dont le taux atteint aujourd’hui 5,5 % de la masse salariale pour les entreprises. 

> Pour en savoir plus lire l'intégralité de l'article dans L'Officiel des Transporteurs n° 2934 du 6 juillet 2018.

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format