Menu
S'identifier

Uber bien embarqué dans les camions autonomes

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 09.03.2018 | Dernière Mise à jour : 09.03.2018

Pour l’instant, les camions n’effectuent pas l’ensemble du trajet mais réalisent une partie du périple sur autoroute, laissant les phases de chargement, puis de livraison, à des camions conduits de manière traditionnelle, avec une prise de relais dans une zone de transfert.

Crédit photo DR

  La filiale d’Uber dédiée aux véhicules autonomes révèle faire rouler des camions de marchandises depuis plusieurs mois entre deux hubs situés de part et d’autre de l’Arizona, avec une prise de relais par des conducteurs traditionnels pour les phases d’approche.

La division d’Uber dédiée aux véhicules autonomes, Uber ATG (Advanced Technologies Group), vient d’annoncer qu’elle avait commencé à faire rouler depuis plusieurs mois des camions autonomes pour le transport de marchandises entre deux hubs, situés de part et d’autre de l’Arizona. Cet État américain est en effet le plus libéral des États-Unis en matière de véhicules autonomes.

Une partie du périple

Pour l’instant, les camions n’effectuent pas l’ensemble du trajet – ils en seraient bien incapables –, mais réalisent seulement une partie du périple sur autoroute, laissant les phases de chargement, puis de livraison, à des camions conduits de manière traditionnelle, avec une prise de relais dans une zone de transfert.

Le camion autonome roule avec un chauffeur à bord, la législation oblige en effet à ce qu’un conducteur puisse reprendre le contrôle en cas d’imprévu. Selon Uber, aucun accident notable n’a été signalé.

Tester son système de hub

Plus que la conduite autonome elle-même, Uber profite de ces expérimentations pour tester son système de hub, en minimisant au maximum les temps d’attente lors des transferts de remorques : lorsqu’un camion autonome arrive à proximité du lieu de transfert, le chauffeur du camion traditionnel est prévenu au moment opportun, afin qu’il puisse se mettre en route et arriver au même instant au hub.

L’entreprise compte en effet confier le transport longue distance aux camions autonomes, tout en laissant les phases d’approche, en zone courte, aux chauffeurs traditionnels. Uber indique qu’elle travaille activement pour proposer sa technologie aux constructeurs de poids lourds, comme aux opérateurs de fret.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format