Menu
S'identifier

Transports THS : "J'avais l’impression d’être un numéro et l’absence de relationnel me pesait"

Indicateurs | publié le : 22.06.2021 | Dernière Mise à jour : 22.06.2021

Hervé Schoutheer, gérant de la société THS (Ille-et-Vilaine).

Crédit photo

Malgré la crise sanitaire, c'est le moment que Hervé Schoutheer, ancien conducteur de porte-engin dans le monde de la location et des travaux publics, a choisi pour lancer sa société, THS, en Ille-et-Vilaine. Son activité : le transport en porte-engins (matériels industriels, agricoles, travaux publics, charpentes, etc.).

"Ancien conducteur salarié, j’ai passé plus de vingt ans dans le transport en porte-engins dans le monde de la location, des travaux publics et du secteur agricole. Mais j’avais l’impression d’être un numéro et l’absence de relationnel me pesait. J’ai donc souhaité me mettre à mon compte et j’ai créé la société THS en octobre 2020. Malgré la crise sanitaire, je me suis lancé. C’était une sorte de challenge. Mon métier : le transport en porte-engins (matériels industriels, agricoles, travaux publics, charpentes, etc.).

Une chute cartastrophique en janvier

Après un bon démarrage, qui s’est maintenu jusqu’à la fin de l’année, il y a eu une chute catastrophique de l’activité en janvier. Je n’ai travaillé qu’une semaine dans le mois. La météo défavorable durant cette période n’a pas été étrangère à cette tendance. Puis l’activité est repartie de plus belle depuis février.

Aujourd’hui, je travaille avec une vingtaine de clients et j’effectue des rotations quotidiennes dans le Grand Ouest, de Lille à Bayonne en passant par Paris. Le secteur se porte bien, les chantiers sortent de terre un peu partout et la demande est là. Je reçois des coups de fil de collègues aussi débordés que moi. Néanmoins, seul, je n’arrive pas à répondre à toutes les sollicitations. J’envisage donc de recruter un ou deux conducteurs courant 2022, voire 2023, le temps de décrocher de nouveaux contrats.

La conjoncture favorable en Bretagne

Je suis optimiste pour la suite même si je m’attends à une accalmie au mois d’août avec l’arrêt des chantiers. Par ailleurs, j’espère que la crise sanitaire sera bientôt derrière nous afin de pouvoir enfin tourner une page et espérer un rebond de l’économie. Il faut toutefois reconnaître que la conjoncture est favorable en Bretagne. Le travail est au rendez-vous et les grandes agglomérations du Grand Ouest (Nantes, Rennes, Brest) sont en plein développement."
 

Repères

• Siège : Domagné (35)

• CA prévisionnel : 200 000 €

• Effectif : 1 salarié

• Parc : 1 véhicule

• Activités : transport en porte-engins

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format