Menu
S'identifier

Le témoin de la semaine

Transports Thévenon : "Il faut harmoniser le système des taxes et autorisations en Europe !"

Indicateurs | publié le : 05.02.2019 | Dernière Mise à jour : 05.02.2019

Gilbert Thévenon PDG des Transports Thévenon.

Crédit photo DR

Gilbert Thévenon, Pdg des Transports Thévenon, se plaint des différentes taxes et autorisations qui s'imposent aux transporteurs français à l'étranger, notamment pour les transports exceptionnels. Il serait juste, selon lui, d'harmoniser la réglementation en Europe, sans quoi on peut clairement parler de concurrence déloyale.

"Il faut harmoniser le système des taxes et autorisations en Europe ! Nous, transporteurs français, devons sortir le porte-monnaie en Allemagne, Belgique, Angleterre, aux Pays-Bas… Alors qu’en retour, nos confrères européens ne déboursent pas un centime à l’entrée en France. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne en Europe.

Concurrence déloyale !

Et que dire des autorisations pour les transports exceptionnels ? Nous en payons partout, contrairement aux étrangers qui viennent en France. Ces autorisations représentent un budget annuel de 20 000 à 30 000 € pour notre société. Récemment, nous avons dû renouveler une autorisation pour l’un de nos véhicules de catégorie 1* en Italie. En passant par un prestataire, nous devons débourser 6 000 € pour circuler pendant un an dans le nord de l’Italie. Ce serait 8 900 € pour toute l’Italie, pour un seul véhicule ! Le confrère italien peut, lui, faire circuler l’ensemble de ses véhicules de première catégorie en France sans rien payer, ou éventuellement 300 € s’il passe par un prestataire, et pour une durée de 36 mois. Concurrence déloyale ! Sans compter les agréments qu’il faut dans tous les pays, mais pas en France !

Plus de protectionnisme

La France doit vraiment développer un protectionnisme qui existe ailleurs. En début de semaine, nous avons dû réorganiser un transport pour le Royaume-Uni. Nous avons le droit de rouler avec un 44 t à 5 essieux en France, également avec un 44 t à 6 essieux au Royaume-Uni. Mais le même 44 t n’a pas le droit de passer la frontière… Comment l’expliquer ?"
 

Repères

• Siège : L’Horme (42)

• CA 2018 : 6,6 M€

• Effectif : 32 salariés (23 conducteurs)

• Parc : 28 moteurs (60 remorques)

• Activités : transport exceptionnel Europe, commissionnaire de transport, logistique

* 20 m de long, 3 m de large, 4,30 m de haut, 44 t.

Auteur

  • Florence Roux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format