Menu
S'identifier

Transports Roche et Laigneau : "Je suis optimiste malgré la crise"

Indicateurs | publié le : 01.06.2021 | Dernière Mise à jour : 09.06.2021

Philippe Roche, président des Transports Roche et Laigneau.

Crédit photo DR

L'activité des transports Roche et Laigneau, situés en Mayenne, est tributaire des moissons de par leur spécialité de transport de bennes céréalières notamment. Philippe Roche, président, table sur 2021, 2020 ayant été une année catastrophique en termes de rendement pour les céréales.

"Le transport de bennes travaux publics et céréalières connaît des périodes calmes de manière cyclique, et le début d’année n’a pas dérogé à cette tendance. Les volumes d’affaires réalisés au cours du premier trimestre ont été affectés négativement. Il faut dire que les moissons de l’été 2020 ont été très mauvaises et les rendements exécrables, avec une production en recul de 30 à 40 % sur un an en raison d’une météo capricieuse.

Baisse des matières premières agricoles

Pour la période de septembre 2020 à juin ​​​​​​​2021, je m’attends à une baisse significative des volumes des matières premières agricoles, de l’ordre de 15 à 20 %. En revanche, j’observe une belle reprise sur nos autres activités depuis début avril, notamment le frigorifique et le plateau [transport de fourrage], mais aussi le transport de conteneurs maritimes, qui a augmenté de 7 à 8 % sur un an. Plus globalement, l’année ​​​​​​​2020 s’est présentée en demi-teinte. Les Transports Roche ont enregistré une perte de 200 ​​​​​​​000 ​​​​​​​€, soit 2,5 ​​​​​​​% du chiffre d’affaires, entre avril et juin avant de réussir à stabiliser les activités sur les autres mois.

Optimisme pour 2021

La société des Transports Laigneau, rachetée en février dernier et également positionnée sur l’activité de bennes céréalières, a quant à elle été impactée à hauteur de 4 à 5 % du chiffre d’affaires.

L’année 2021 devrait être meilleure car les moissons s’annoncent plus rentables qu’en 2020. Je suis donc optimiste, même si la crise nous pèse toujours, d’autant que l’économie se porte plutôt bien en Mayenne. Le territoire compte de très belles entreprises, dispose de bonnes infrastructures routières, sans compter un bassin d’emploi actif, ce qui favorise les implantations."
 

Repères

• Siège : Gorron (53)

• CA 2020 : 10 M€

• Effectif : 100 collaborateurs, dont 89 conducteurs

• Parc : 75 moteurs et plus de 80 semi-remorques

• Activités : transport frigorifique, citernes alimentaires, conteneurs maritimes, semi-tautliner, bennes céréalières, bennes TP, plateau

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format