Menu
S'identifier

Transports Pressac : "Nous étions constamment en mode réaction alors que notre priorité était de protéger le personnel et nos clients"

Indicateurs | publié le : 02.06.2020 | Dernière Mise à jour : 02.06.2020

Anne-Sophie Loizeau, présidente transports Pressac.

Crédit photo DR

Anne-Sophie Loizeau, présidente des Transports Pressac en Vendée, raconte comment l'entreprise a vécu la crise sanitaire. L'activité agroalimentaire et nutrition animale, qui représente 60 % du trafic, a pu être maintenue. En revanche, la distribution en auto-déchargeable dans le milieu du bâtiment et du meuble (40 %) est à l’arrêt. Les pertes se comptent en centaines de milliers d’euros.

"Dès la fin février, nous avons réactivé notre plan de continuité en faisant un état des lieux de nos ressources et de nos savoir-faire clés. Malgré tout, dès l’annonce du confinement (lundi 16 mars, Ndlr), cela a été compliqué d’être sur tous les fronts. Les consignes gouvernementales arrivaient au compte-gouttes, en parallèle d’un déluge d’informations en tout genre. Nous n’avions pas le temps d’évaluer nos actions mises en place et étions constamment en mode “réaction” alors que notre priorité était de protéger le personnel et nos clients, de les rassurer et d’anticiper.

Après quatorze jours de confinement, je me suis sentie plus sereine. 60 % de notre activité en agroalimentaire et nutrition animale tourne. Nous avons dû mettre les moyens pour faire face à des commandes par anticipation de la part des éleveurs. 

Un trou de centaines de milliers d'euros

Nous sommes, à présent, revenus à un niveau d’activité normal. Mais la distribution en auto-déchargeable dans le milieu du bâtiment et du meuble (40 %) est à l’arrêt.

En accord avec le CSE de l’entreprise, les compteurs RCR (repos compensateur de remplacement) ont été activés, comme les congés sur la base du volontariat, jusqu’à fin mars. Nous essayons de répartir le travail. Et, concernant l’administratif, nous travaillons en horaires décalés. Le télétravail concerne deux personnes au maximum par semaine sur deux jours. Quant au trou de trésorerie, il pourrait se chiffrer à des centaines de milliers d’euros."
 

Repères

• Siège : Vendrennes (85)

• CA 2019 : 16,5 millions d’euros

• Effectif : 150 salariés dont 136 conducteurs

• Activités : transport nutrition animale en citerne, matériaux avec semi auto-déchargeable (chariot embarqué), plateau

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format