Menu
S'identifier

Le témoin de la semaine

Transports Malgogne : "Pour les transporteurs français, l’international reste une carte à jouer"

Indicateurs | publié le : 01.10.2019 | Dernière Mise à jour : 01.10.2019

Alain Malgogne, président des Transports Malgogne.

Crédit photo Florence Falvy

Alain Malgogne, président des Transports Malgogne, nous parle de ses ressentis quant à la conjoncture économique, du bâtiment et agricole notamment. Pour lui des changements sont attendus, qui pourraient impacter les méthodes de transport.

"Si l’économie a été soutenue ces deux dernières années, la tendance actuelle est à un certain ralentissement. Dans les pays européens qui tirent l’économie vers le haut, comme l’Allemagne, on observe un fléchissement de l’activité économique. En France, certains secteurs commencent à être contraints. C’est le cas de la construction, avec une baisse des permis de construire.

Le secteur industriel agroalimentaire doit, quant à lui, redéfinir une stratégie vers le consommateur, car ce dernier est plus attentif à son mode de consommation. Les conditionnements ne sont donc plus adaptés à ce qu’il souhaite. Et qui dit changements dans les conditionnements, dit changements dans les méthodes de transport. Nos clients doivent s’adapter à ces contraintes. À nous de leur proposer des solutions pour mieux appréhender le marché de demain.

Des investissements repoussés ?

Concernant l’export, les marchés sur lesquels nous sommes présents (machinisme agricole) tiennent beaucoup à la politique agricole commune. Si la PAC est plus contraignante pour les agriculteurs, certains investissements dans du matériel de renouvellement seront peut-être repoussés. À nous d’être attentifs à l’évolution des marchés, notamment locaux, puisque la tendance vise à « consommer local ».

Les perspectives sont plutôt bonnes mais il ne faut pas s’attendre à des développements très importants dans les années à venir. Pour les transporteurs français, l’international reste une carte à jouer."

 

Repères

• Siège : Châteaubriant (44)

• CA 2018 : 43 M€

• Effectif : 340 salariés dont 285 conducteurs

• Parc : 610 cartes grises dont 250 moteurs

• Activités : bâchés, frigo, logistique

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format