Menu
S'identifier

Transports Lemonnier : "L’apparition des plateformes d’appel d’offres rebat les cartes"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 19.05.2017

Pascal Legrand, dirigeant des Transports Lemonnier.

Crédit photo DR

Les Transports Lemonnier, situés en Seine-Maritime, se sont déployés sur plusieurs villes de province et ont ainsi racheté De Rijke Méditerranée (Bouches-du-Rhône). Pascal Legrand a également développé l’activité citerne, davantage valorisée par les clients.

"L’entreprise a opéré un changement de périmètre géographique d’activité depuis le début  de l’année. Nous sommes désormais présents à Caen, Orléans, Lyon et Marseille afin de répondre aux besoins de la clientèle. C’est ainsi que De Rijke Méditerranée, à Rognac (13), a été racheté au début avril.

Développement de l’activité citerne

Nous avons été dynamiques mais en termes de volumes, le premier trimestre a été plutôt difficile. Est-ce à cause des élections ? On dit souvent que c’est une période qui ralentit l’activité, sans doute un épiphénomène, comme les différents ponts. Je constate aujourd’hui un frémissement.

Nous transportons en majorité des produits non conditionnés, 20 % de matières dangereuses et 30 % non dangereuses. Nous sommes sur un créneau porteur avec un produit en plein essor. J’essaie de développer de plus en plus l’activité citerne, mieux valorisée par les clients, notamment, et qui nécessite un vrai savoir-faire.

Je me concentre moins sur l’activité « tautliner », très concurrencée par les transporteurs étrangers.

"L'ère du zapping, côté recrutements"

L’apparition des plateformes d’appel d’offres rebat les cartes. Les donneurs d’ordre n’hésitent plus à y faire des appels d’offres. C’est une assurance de non-inflation des tarifs transports pour eux.

Nous sommes dans l’ère du zapping, côté conducteurs. Nos métiers souffrent d’une mauvaise image. Les recrutements restent difficiles.

On est dans la lutte des classes. Il faudrait parvenir à dépasser ce clivage, peut-être en instaurant un dialogue social à l’allemande. Des solutions plus modernes sont à insuffler pour engager des négociations, à l’image de la campagne présidentielle menée par le nouveau président de la République."

Repères

■ Siège : Petit-Quevilly (76)
■ CA 2016 : 19 M€
■ Effectif :  230 salariés dont 200 conducteurs
■ Parc : 180 moteurs, 320 non moteurs
■ Activité : citernes matières dangereuses et non dangereuses, distribution.

Auteur

  • La rédaction

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format