Menu
S'identifier

Le témoin de la semaine

Transports Jégou : "Les politiques doivent arrêter de changer sans cesse les règles"

Indicateurs | publié le : 23.10.2019 | Dernière Mise à jour : 23.10.2019

Christophe Jégou, directeur des Transports Jégou.

Crédit photo F. F.

Christophe Jégou, directeur des Transports Jégou, est décontenancé : déremboursement de deux centimes de TICPE à partir de 2020, arrêt du CICE, taxation du gazole non routier (GNR) qui va impacter le transport frigorifique, taxes sur les entrepôts logistiques, fin des aides à la formation et à l’apprentissage… Le gouvernement change sans arrêt la donne.

"Nous sortons de trois années plutôt honorables en termes d’activité et de maintien financier des entreprises. Le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) et la récupération de la TICPE ne sont pas étrangers à cette conjoncture. Ce premier semestre, nous ressentons un léger tassement de l’activité et avons moins de visibilité sur la fin 2019 et le début 2020. Les politiques doivent arrêter de changer sans cesse les règles car il est impossible de prévoir un compte d’exploitation dans le temps. Déremboursement de deux centimes de TICPE à partir de 2020, arrêt du CICE, taxation du gazole non routier (GNR) qui va impacter le transport frigorifique, taxes sur les entrepôts logistiques, fin des aides à la formation et à l’apprentissage… Le gouvernement change sans arrêt la donne.

Inquiétude

Si le climat d’affaires reste soutenu, les entreprises auront la possibilité de passer ces caps difficiles. Mais s’il venait à décroître, comme le laissent entrevoir certains indices comme la baisse des permis de construire dans le bâtiment, les cours un peu chahutés dans l’agroalimentaire et la flambée du pétrole, je suis un peu inquiet pour les mois à venir.Dans ce contexte, un marché de niche reste prometteur, celui des deux-roues (vélos, scooters…) sur lequel les Transports Jégou sont positionnés. Aujourd’hui, la France accuse un certain retard dans ce domaine, et compte tenu de la future loi mobilités, il va falloir régler le problème de la circulation en centre-ville. C’est donc un marché que l’on ne va surtout pas lâcher !"
 

Repères

• Siège : Brécé (35)

• CA prévisionnel 2019 : 6,3 M€

• Effectif : 50 salariés

• Parc : 31 tracteurs et 50 semi-remorques

• Activités : agroalimentaire, transport de vélos en libre-service, stockage/logistique

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format