Menu
S'identifier

Transports Girard : "Peut-être serait-il utile d’accorder davantage de souplesse aux petites entreprises"

Indicateurs | publié le : 30.06.2020 | Dernière Mise à jour : 30.06.2020

Laurent Girard, cogérant des Transports Girard.

Crédit photo DR

Laurent Girard, cogérant des Transports Girard, rappelle que les petites entreprises supportent une lourde tâche au quotidien en matière de réglementation et de fiscalité, sans service dédié. Qui plus est dans une période de crise comme celle que l'entreprise située dans l'Oise vient de traverser. Il souhaiterait davantage de souplesse de la part de l'administration.

"Ces dernières semaines ont été évidemment marquées par la crise sanitaire. Celle-ci s’est traduite, au plus fort de l’événement, par une baisse de l’ordre de 50 % du chiffre d’affaires. La première phase de déconfinement a permis de ramener le déficit de revenus à 20 % environ. Ma sœur, Marilyne Squelart-Girard, et moi assurons la cogérance de la SARL. Nous avons été tout de suite confrontés à la gestion sociale de cette crise. Nous avons pris le parti de discuter avec chacun de nos huit conducteurs pour choisir le bon mode opératoire.

Report des investissements

Au début de la période de confinement, nous ne disposions pas de masques et devions principalement compter sur les mesures de distanciation physique pour protéger nos conducteurs. Chaque semaine, nous faisions le point avec eux et suivions l’évolution de la situation.

Il nous a fallu gérer notre trésorerie au mieux. Heureusement, notre entreprise est stable et nous avons pu tenir bon en rééchelonnant certains remboursements. Nous avons aussi reporté des investissements prévus. Cette décision a été prise en étroite concertation avec notre banque.

Accorder plus de souplesse aux TPE

Plus généralement, il me semble que la crise liée à l’apparition du Covid-19 vient nous rappeler à quel point il est important de protéger notre industrie nationale. Cela illustre la nécessité absolue de mettre en œuvre des politiques d’harmonisation sociale et fiscale au niveau européen. Sans cela, l’Union européenne n’est pas viable et son existence pourrait être remise en cause.

En matière de réglementation et de fiscalité, peut-être serait-il utile d’accorder davantage de souplesse aux petites entreprises employant une dizaine de salariés. Les administrations n’ont pas conscience de la charge quotidienne de travail qu’elles imposent aux entreprises de notre taille, d’autant qu’il ne nous est pas possible de recruter une personne pour s’en occuper."
 

Repères

• Siège : Bernes-sur-Oise (95)

• CA 2019 : 1,1 M€

• Effectif : 10 dont 8 conducteurs

• Parc : 16 dont 10 moteurs

• Activités : matières dangereuses, general cargo, distribution

Auteur

  • Antoine Dufeu

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format