Menu
S'identifier

Transports Gillois : "Nous préconisons la mise en place par l’État d’un guichet unique"

Indicateurs | publié le : 12.10.2021 | Dernière Mise à jour : 13.10.2021

Estelle Gillois, présidente des Transports Gillois (53).

Crédit photo DR

Les Transports Gillois, qui emploient 85 personnes en Mayenne, sont confrontés au problème de la pénurie de main-d'œuvre. Estelle Gillois, présidente, met le doigt sur un souci supplémentaire : la barrière administrative existant entre la formation des nouveaux entrants et l'arrivée à leur poste. C'est pourquoi elle  préconise la mise en place par l’État d’un guichet unique pour réaliser les trois instructions – délivrances diplôme, permis de conduire et carte conducteur – dans un délai réduit.

"Nous connaissons une période d’euphorie mais cela ne doit pas masquer l’existence de quelques incertitudes de taille, à commencer par la situation en Chine (promoteur immobilier Evergrande et semi-conducteurs). Afin de contrer ces événements, nous sommes en permanence dans l’anticipation, par exemple dans le cadre du renouvellement de notre parc de tracteurs. Cela nous évite de devoir faire face à l’augmentation des prix et à la disponibilité des véhicules. Notre développement n’est donc pas entravé.

Fidélisation et prime Macron

La situation est néanmoins très tendue dans les salles d’exploitation car c’est la main-d’œuvre qui manque. Pour conserver notre personnel, nous avons mis en place un programme de fidélisation grâce au versement d’une prime Macron depuis le 30 septembre. Exonérée des charges sociales, celle-ci peut atteindre 1 000 € lorsque les personnels ont fait preuve d’assiduité au travail en 2021. En complément du versement de cette prime, nous regardons aussi la différenciation de salaire par rapport à la convention collective. Cela pourrait nous inciter à mieux rémunérer nos conducteurs qui effectuent principalement de la longue distance.

Une barrière administrative préoccupante

Au-delà de l’augmentation du prix du carburant, nous sommes préoccupés par la barrière administrative existant entre la formation des nouveaux entrants et leur arrivée à leur poste de travail. Nous préconisons donc la mise en place par l’État d’un guichet unique pour réaliser les trois instructions (délivrances diplôme, permis de conduire et carte conducteur) dans un délai réduit, de l’ordre de quinze jours.

Enfin, nous souhaiterions que l’État prenne des dispositions pour faciliter le passage des conducteurs routiers en stage de récupération de points selon des intervalles plus courts. Avec la multiplication des voitures radars, certains conducteurs vont se retrouver sans points, ce qui ajoutera à la tension actuelle sur le marché."

 

Repères

• Siège : Craon (Mayenne)

• CA 2020 : 11 M€

• Effectif : 85 personnes, dont 65 conducteurs

• Parc : 60 véhicules moteurs

• Activités : industrie, agroalimentaire, grande distribution, métallurgie, travaux publics

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format