Menu
S'identifier

Transports Flandrin : "Nous avons du recul face aux périodes creuses"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 17.03.2017 | Dernière Mise à jour : 01.01.2018

Serge Flandrin, dirigeant des Transports Flandrin

Serge Flandrin, dirigeant des Transports Flandrin

Crédit photo DR

Creux d’activités, concurrence locale ou étrangère, recrutement de conducteurs, Serge Flandrin, dirigeant des Transports Flandrin reste zen et prévoit un redémarrage au 1er avril.

"Depuis quelques années, nous notons au 1er trimestre un fort ralentissement sur l’ensemble de nos activités. Nous pouvons ainsi connaître un pic de productivité une semaine puis, la suivante, la demande s’avérera très faible, sans que nous n’ayons réellement d’explication.

Redémarrage au 1er avril

Sur le conteneur, nous sommes désormais tributaires des fêtes mondiales, comme le nouvel an chinois qui entraîne une baisse considérable des imports.

Toutes activités confondues, les volumes ne redémarrent généralement qu’au 1er avril. Toutefois, en 50 ans d’existence, notre entreprise familiale a traversé quelques crises, parfois pires que cette dernière. Nous avons ainsi du recul face aux périodes creuses.

Nous devrions connaître une hausse d’activité en juillet-août. Cette saison est historiquement plus faste car moins de transporteurs se trouvent sur les marchés.

La tradition du véhicule affecté

La concurrence s’est renforcée, entre locaux, mais aussi avec les pays de l’Est. Nous avons une vocation de transport régional. Ce créneau, délaissé auparavant par les transporteurs étrangers, est aujourd’hui grignoté. Néanmoins, nous notons un léger retour en arrière des clients. Attirés par des prix bas, beaucoup ont essayé et rencontré des déboires.

Dans ce coin de la région, rural, nous éprouvons moins de difficultés à recruter que nos confrères lyonnais par exemple. Pour tenter de fidéliser nos équipes, nous avons gardé la tradition du véhicule affecté. Le conducteur a ainsi un sentiment d’appartenance. Si nous y perdons en production puisque le camion n’est pas utilisé 24h/24, nous y gagnons par un retour d’entretien."

Thème(s) associé(s)

Transporteurs

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format