Menu
S'identifier

Transports Carpentier : "Migrants : Je pense qu’Emmanuel Macron n’a pas pris la mesure du message que nous avons voulu lui porter "

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 19.04.2018 | Dernière Mise à jour : 19.04.2018

David Sagnard, dirigeant des Transports Carpentier.

Crédit photo DR

David Sagnard dirige les Transports Carpentier à Calais. Il fait le point sur la siutation des migrants et exprime son mécontement quant au positionnement politique d'Emmanuel Macron et des Britanniques.

"Un peu plus d’un mois après la visite du président de la République, Emmanuel Macron, avec lequel une délégation de professionnels locaux a pu échanger sur les difficultés liées aux migrants à Calais, c’est le statu quo. Nous lui avons demandé de mettre les Britanniques face à leurs responsabilités. Il a rencontré Theresa May, la Première ministre anglaise, pour aborder le sujet deux jours plus tard. Le Président est reparti avec un chèque de 50 M€ pour le financement de la sécurisation mais n’a rien obtenu sur la nécessité que les Britanniques changent leur réglementation. Ils ne peuvent pas continuer de dire « on ne veut plus des migrants » et continuer de les accueillir chez eux. Tant qu’ils continueront de leur faire miroiter un travail et un logement, les migrants se présenteront à Calais, dans l’illusion d’un Eldorado. Certes, leur nombre est passé de 10 000 à 1 000 (irréductibles). Ils n’ont plus les moyens de se payer des passeurs, alors ils cassent des camions, montent dans les véhicules, y compris dans ceux qui ne se rendent pas en Grande-Bretagne.

25 000 € pour un dispositif de sécurité

L’État français continue de tolérer que les associations caritatives distribuent des repas à cette population. Le climat d’insécurité est moindre, mais la pression ne s’est pas relâchée. Il m’a coûté 25 000 € de mettre en place un dispositif de sécurité dans l’enceinte de mon entreprise, notamment des caméras et un grillage.

La station Total près de chez nous s’est fait poser un grillage rigide pour se protéger. Les migrants l’ont découpé. Je pense qu’Emmanuel Macron n’a pas pris la mesure du message que nous avons voulu lui porter. La préfecture nous assure que le dossier de l’éclairage sur l’autoroute et la rocade va être examiné. En attendant, cela reste compliqué d’aller sur le port ; on y subit une perte de productivité en raison de la multiplication des contrôles."
 

Repères

  • Siège : Calais
  • CA 2017 : 18 M€
  • Effectif : 105 salariés
  • Parc : 65 moteurs
  • Activités : Régional pondéreux secs, citernes alimentaires, marchandises industrielles.

Auteur

  • Slimane Boukezzoula

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format