Menu
S'identifier

Le témoin de la semaine

Transports Benoit Gros & Fils : "Et la taxe à l’essieu, toujours appliquée, à quoi sert-elle ?"

Indicateurs | publié le : 05.12.2018 | Dernière Mise à jour : 05.12.2018

Valentin Gros, codirigeant des Transports Benoit Gros & Fils.

Crédit photo DR

Il en est un qui, sans se réjouir de la hausse des taxes, y voit un tout de même un avantage : les clients ont désormais conscience du coût qu'elles représentent pour les transporteurs. Il s'agit de Valentin Gros, codirigeant des Transports Benoit Gros & Fils, qui nous explique aussi comment ils s'adaptent face au mouvement "Gilets jaunes".

"Notre activité marchandises générales se porte bien, malgré l’action des « gilets jaunes ». Nos chauffeurs se sont trouvés bloqués à plusieurs reprises, mais nous nous sommes adaptés en allant davantage sur les autoroutes. Nous avons aussi ralenti la cadence, notamment en nous engageant sur moins de courses auprès des clients, pour assurer chaque livraison.

Les taxes sur le gazole augmentent constamment

L’augmentation du gazole a eu au moins une bonne conséquence : des clients réticents à l’application de l’indexation se rendent désormais compte du coût qu’il peut représenter pour nous, près de 1 500 € par semaine pour un camion. Ils ont tendance à moins discuter aujourd’hui. Je ne soutiens pas ce mouvement, mais je le comprends. Les taxes sur le gazole augmentent constamment. Elles visent à nous faire changer d’énergie, mais je ne crois pas au tout-électrique, qui ne semble pas si écologique.

Crainte d'une tendance à l'ubérisation

La vignette poids lourd, pas encore enterrée bien qu’elle ne soit pas inscrite dans la LOM, pourrait créer une discrimination entre les pays. Il faudrait au moins qu’elle soit européenne. Et la taxe à l’essieu, toujours appliquée, à quoi sert-elle ?

Nous rencontrons, comme la majeure partie des transporteurs, des difficultés pour recruter. Malgré notre structure familiale et notre attention portée aux chauffeurs, ils ne restent pas toujours. Mais nous demeurons optimistes pour notre activité. Je crains seulement la tendance à l’ubérisation et aussi celle des bourses de fret, qui calculent le prix des transports via des algorithmes. Certaines livraisons se réalisent ainsi à perte…"

 

Repères

• Siège : Authume (39)

• CA 2017 : 1,2 M€

• Effectif : 11 salariés

• Parc : 20 cartes grises, 13 moteurs

• Activités : marchandises générales, location de camions avec chauffeurs

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format