Menu
S'identifier

Transport léger : Mobilic poursuit son implantation dans les entreprises

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 21.09.2022 | Dernière Mise à jour : 21.09.2022

Delivery Man Writing On Clipboard

Mobilic permet aux salariés d’avoir à disposition l’historique de leur temps de travail des trois dernières années sur leur téléphone, une alternative* utile au livret individuel de transport (LIC) en format papier.

Crédit photo DR

La plateforme numérique de suivi du temps de travail Mobilic permet de faciliter la saisie et le suivi du temps de travail des salariés du transport routier léger. Initiée par le Ministère chargé des Transports, cet outil de lutte contre le travail illégal commence à s’implanter auprès des entreprises de la messagerie et du déménagement.

Comment faciliter la saisie des heures de travail et de pause des chauffeurs de véhicules légers, qui peuvent effectuer jusqu’à 60 livraisons par jour, tout en luttant contre le travail illégal ? L’application Mobilic, portée par le Ministère chargé des Transports depuis début 2020, permet de lutter contre le travail illégal à travers une interface web, accessible gratuitement, qui facilite la saisie et le suivi du temps de travail des salariés du transport routier léger (marchandises moins de 3,5 t et transport de passagers de moins de 9 personnes).

783 entreprises inscrites

Son implémentation commence à prendre, notamment dans les secteurs de la messagerie et du déménagement. "Entre septembre 2021 et septembre 2022, le nombre d’entreprises inscrites a augmenté de 400 % tandis que le nombre d’utilisateurs inscrits a connu une croissance de 600 %", se félicite cette start-up d’État. Dans les faits, la plate-forme comptait mi-septembre 783 entreprises inscrites pour 6 402 utilisateurs.

Mobilic permet aux salariés d’avoir à disposition l’historique de leur temps de travail des trois dernières années sur leur téléphone, une alternative* utile au livret individuel de transport (LIC) en format papier. En cas de contrôle en bord de route, les chauffeurs peuvent ainsi présenter facilement ces informations aux contrôleurs.

Gagner du temps de gestion

Ces informations sont ensuite envoyées sur l’interface du gestionnaire qui peut alors les extraire directement aux formats Excel et C1B (format des données tachygraphes des conducteurs de poids lourds) afin de présenter les temps de travail des salariés en cas de contrôle de l’administration, mais également d’utiliser les données pour d’autres tâches, comme par exemple pour la paye. L’application permet donc de gagner du temps de gestion en évitant de reporter et comptabiliser les heures manuellement. Les groupes peuvent inscrire l’ensemble de leurs établissements pour faciliter la gestion des effectifs.

L’application reste évolutive et en état de "co-construction". Elle peut ainsi intégrer les demandes des entreprises utilisatrices, dans le cadre d’une démarche agile, et reste disponible sous forme d’API, ce qui permet aux applications métier qui s’y connectent de transmettre et de lire simplement les données relatives au temps de travail pour éviter de multiplier les outils utilisés. Parmi les développements attendus, on note le développement d’une interface pour les contrôleurs, ce qui permettra d’en faciliter les contrôles.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format