Menu
S'identifier

Transport combiné : Anita optimise le transfert de conteneurs par camion autonome

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 31.05.2022 | Dernière Mise à jour : 31.05.2022

L’objectif est de progresser dans le développement du véhicule autonome, mais également de préparer le terminal à cette nouvelle façon de fonctionner et à cette nouvelle technologie.

Crédit photo MAN Truck & Bus

ANITA est sur les rails. Un premier essai s'est déroulé à Munich, en Allemagne, et les résultats sont concluants pour les quatre partenaires - MAN Truck & Bus, la Deutsche Bahn, l'Université Fresenius de sciences appliquées et Götting KG - qui oeuvrent à développer un environnement pour la circulation de camions autonomes destinés au transfert de conteneurs entre la route et le rail.

ANITA, alias Autonomous Innovation in Terminal Operations, est un programme commun d’innovation destiné à utiliser des camions autonomes pour transférer des conteneurs de la route au rail. Ce sont MAN Truck & Bus, la Deutsche Bahn, l'Université Fresenius de sciences appliquées, et Götting KG (composants et automatisation) qui sont à l’origine de ce projet. "Le rail et la route combinés - voilà la solution écologique pour la logistique de demain. La digitalisation et l'automatisation nous aident à rendre les interfaces avec le fret ferroviaire et les processus dans les terminaux simples et rapides", déclare Sigrid Nikutta, responsable du transport de marchandises et directrice générale de DB Cargo AG. L’avantage, à terme, sera de pouvoir transporter davantage de marchandises, de verdir ces flux et de rendre les transferts plus faciles à planifier, plus efficaces et plus flexibles.

Un premier essai public

Un premier essai public s’est ainsi déroulé sur la piste d’essai de MAN, à Munich. Les résultats sont positifs, selon les partenaires. "La technologie d'automatisation initiale d'ANITA est prête. Pour l'affiner, nous allons maintenant procéder à une comparaison directe avec la pratique afin de poursuivre le développement du système dans l'optique d'une fiabilité opérationnelle et d'une valeur ajoutée pour le futur utilisateur, a déclaré Frederik Zohm, membre executif du conseil recherche et développement chez MAN Truck & Bus. Nous poursuivons cette approche de manière soutenue afin d'être en mesure de proposer des camions autonomes dans le trafic terminal en tant que technologie de série dès la fin de la décennie."

Préparer le terminal à la nouvelle technologie

L’objectif est de progresser dans le développement du véhicule autonome, mais également de préparer le terminal à cette nouvelle façon de fonctionner et à cette nouvelle technologie. Une année complète sera nécessaire pour "confronter le prototype à la réalité", avec un conducteur à bord prêt à intervenir en cas de besoin.

MAN va élaborer les capteurs qui contribuent à percevoir l’environnement et y réagir, comme le ferait un vrai conducteur. Le rôle des universitaires de Fresenius est de travailler sur les processus, procédures et comportements des personnes et des machines sur le site afin de les intégrer dans un ensemble de règles numériques. Ainsi que sur le langage entre les systèmes et la communication entre le dépôt et le terminal.

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format