Menu
S'identifier

Trans’Horses : "Il faudrait que le digital serve à simplifier la gestion administrative des professionnels"

Indicateurs | publié le : 20.10.2020 | Dernière Mise à jour : 20.10.2020

Arnauld Kerboriou, responsable logistique de Trans’Horses.

Crédit photo DR

En tant que responsable logistique de Trans’Horses, entreprise spécialisée dans le transport de chevaux, Arnauld Kerboriou se plaint du surcroît de démarches administratives ou de contrôles sanitaires auxquels sont légalement contraintes les sociétés, tandis que le transport par particulier en est exempt. 

"Malgré la crise sanitaire, notre entreprise s’en est bien sortie jusqu’à maintenant. Nous avons continué à beaucoup travailler, d’une manière différente par rapport à nos habitudes, notamment en mettant l’accent sur le groupage et son optimisation. Actuellement, les regards sont toujours tournés vers la gestion de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences, et le volume de documents administratifs à fournir pour garantir l’acheminement des chevaux que nous transportons dans des conditions sanitaires contrôlées demeure très important.

Pour chaque cheval, il faut effectuer de nombreuses démarches telles que le passage d’un vétérinaire, la vérification de sa puce électronique ou encore le tamponnage de certificats. Pour nous, cela nécessite un déplacement de 50 kilomètres. Ces démarches requièrent du temps et sont énergivores. Ces contraintes permettent certes d’assurer la traçabilité des chevaux au niveau européen, mais il est dommage de constater que la concurrence déloyale du transport par des particuliers est très forte et ne cesse de croître.

Une dérégulation effective

La location de particulier à particulier, via des plateformes numériques ou les réseaux sociaux, n’est pas négligeable. Seulement, les conditions sanitaires de transport ne sont pas du tout les mêmes que celles que l’on nous demande de garantir. Aussi, les professionnels du secteur peuvent-ils être amenés à souffrir d’un tel écart. Une dérégulation effective opère notamment en raison du développement du numérique. Il faudrait pouvoir remédier à cet écart ou du moins faire en sorte la révolution digitale serve également à simplifier la gestion administrative des professionnels, ainsi que le dialogue et les échanges avec les administrations."
 

Repères

• Siège : Dammartin-en-Serve (78)

• CA 2019 : 1 M€

• Effectif : 10 salariés dont 8 conducteurs

• Parc : 20 moteurs dont 7 PL

• Activité : transport de chevaux

Auteur

  • Antoine Dufeu

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format